Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 






Sur le vif

Burqa : la Belgique se dé-voile dans les lieux publics

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 30 Avril 2010



Après six ans de débats, la Belgique a emboîté le pas et devient le premier pays européen à interdire le voile intégral dans les lieux publics, y compris la rue. Malgré la crise politique qui secoue le pays, les députés belges ont adopté, jeudi 29 avril, par 136 voix contre 2, un texte prohibant « tout vêtement cachant totalement, ou de manière principale, le visage ».

Le niqab et la burqa, bien qu’ils ne soient pas mentionnés dans le texte, sont clairement visés. Les contrevenantes à cette loi risquent une amende de 15 € à 25 € et/ou une peine de prison de un à sept jours. Tous les partis politiques de gauche comme de droite avaient auparavant approuvé ces dispositions en commission au nom du respect de la sécurité publique, de l’égalité hommes-femmes et de la dignité humaine.

En France, un texte destiné à légiférer sur le voile intégral sera examiné en Conseil des ministres le 19 mai, avant d’être renvoyé devant l’Assemblée nationale en juillet. Il prévoit une amende de 150 €. Un stage de citoyenneté serait aussi prévu « à titre de peine alternative ou complémentaire ». Enfin, une amende de 15 000 € et un an d'emprisonnement seraient requis contre celui qui impose le port du niqab par « la violence, la menace, l'abus de pouvoir ou d'autorité ».


Lire aussi :
Au Québec, la législation sur le niqab recouvrirait bien plus que le visage
Canada : le Muslim Canadian Congress veut l’interdiction de la burqa
Le Danemark veut aussi limiter le port du niqab
La burqa bientôt interdite en Belgique ?

Et aussi :
Voile intégral : Sarkozy pour une loi d'interdiction générale
Voile intégral : l'UMP se moque des Sages
Le Premier ministre saisit le Conseil d’État au sujet du voile intégral
Burqa : Besson passe à la vitesse supérieure
Loi sur la burqa : une bombe à retardement ?
Rapport Gerin sur la burqa : gauche absente, droite divisée, musulmans floués