Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Boycott d’Israël : des militants BDS relaxés, le parquet fait appel

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 4 Mai 2012



Quatre militants de la campagne BDS (Campagne, Désinvestissement, Sanctions), dont Olivia Zemor, présidente de l’association EuroPalestine, ont été relaxés, jeudi 3 mai, par le tribunal de grande instance de Bobigny.

Ils étaient poursuivis pour « provocation à la discrimination, à la haine, ou à la violence » par le Bureau national de la vigilance contre l'antisémitisme (BNVCA) après avoir participé à des actions de boycott de produits israéliens dans des supermarchés de la banlieue parisienne en 2009.

Le tribunal a estimé que la provocation à la discrimination ne pouvait s'appliquer qu'à une population ou à un groupe de population, et non à un Etat ou des produits de cet Etat. Un avis que conteste le parquet de Bobigny, qui avait requis lors de leur procès en mars des peines allant de quatre mois de prison avec sursis à 2 000 euros d'amende avec sursis envers les quatre militants. Il a indiqué, vendredi 4 mai, avoir fait appel de la relaxe.

Lire aussi :
Bienvenue en Palestine : des passagers interdits de vol, le racisme d’Israël en lumière
Critiquer Israël dans les facultés françaises, un impossible débat ?