Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Bienvenue en Palestine : une mission de soutien aux Palestiniens menacée

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 13 Avril 2012



La troisième édition de l’opération « Bienvenue en Palestine » est en passe d’être lancée dimanche 15 avril. Entre 1 500 et 2 000 participants, dont 500 à 600 Français, ont ainsi acheté un billet d’avion pour se rendre à Bethléem, dans les Territoires occupés palestiniens, pour inaugurer une école internationale.

Toutefois, Israël n’est pas prêt à laisser passer les militants – qui doivent transiter par l’aéroport Ben Gourion de Tel Aviv pour rejoindre la Cisjordanie - et a ainsi menacé plusieurs compagnies aériennes de sanctions. La compagnie aérienne allemande Lufthansa a d’ores et déjà annulé les billets pour Tel Aviv de plusieurs dizaines de personnes « sur ordre d’Israël », rapporte EuroPalestine, une des associations organisatrices de la mission internationale.

« Israël a produit une liste de noms de personnes auxquelles ce pays interdit l’entrée. Le vôtre est dessus, ce qui nous amène à annuler votre billet, et nous recréditons dans la foulée votre carte bancaire », auraient ainsi déclaré des employés de Lufthansa à des voyageurs. Quelques-uns, qui n’avaient pas l’intention de participer à la mission, ont également été interdits de vol par Lufthansa.

Des décisions similaires avaient été produites en juillet 2011 lors de la seconde mission « Bienvenue en Palestine ». Selon un porte-parole de Lufthansa, la compagnie « comme toutes les compagnies aériennes, est obligée par principe de suivre les lois et directives concernant l'entrée du territoire des pays vers lesquels elle transporte ses passagers ».

« Les passagers des vols Lufthansa n’ont commis aucune infraction, et n’acceptent pas ces méthodes mafieuses, favorisées par les gouvernements complices de l’enfermement du peuple palestinien, à commencer par le gouvernement français », s’est insurgé, vendredi 13 avril, EuroPalestine. « C’est pourquoi, avec le soutien de nombreux amis, ils se présenteront, comme prévu, dans leurs aéroports d’embarquement ce week-end, pour rappeler que la Cisjordanie, pas plus que le reste de la Palestine, n’appartient pas à Israël, et pour exiger le respect du droit international », a-t-elle ajouté. Les autorités sont prévenues : les participants n’annuleront pas leur déplacement.

Les candidats à la présidentielle Nathalie Artaud, Eva Joly ou encore François Bayrou ont apporté leur soutien à la tenue de la mission. « Certes, Israël doit pouvoir assurer sa sécurité. Mais l’emprisonnement arbitraire aux frontières est une injustice vécue au quotidien par les palestiniens, qui se sentent privés de leur liberté », a faire savoir l’équipe de campagne du candidat du MoDem.

Lire aussi :
Le Franco-Palestinien Salah Hamouri de retour en France
« Palestine » : les Observacteurs en action
Le blocus israélien dans les aéroports européens