Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 

Sur le vif

Au Havre, un homme au lourd passé psychiatrique à l'origine d'une prise d'otage à la banque

Rédigé par Lina Farelli (avec AFP) | Vendredi 7 Août 2020 à 07:55

           


Au Havre, un homme au lourd passé psychiatrique à l'origine d'une prise d'otage à la banque
C’est un homme connu pour son « passé psychiatrique assez lourd » qui a été interpellé par la police à l'issue d'une prise d’otages perpétrée jeudi 6 août au Havre (Seine-Maritime).

Le forcené âgé de 34 ans est entré, seul et armé, dans une banque du centre-ville, prenant alors en otage six personnes, aussi bien des membres du personnel que des clients. Il a fait état de revendications dont les défenseurs de la cause palestinienne se seraient bien passé dans de telles circonstances. Il a, en effet, appelé à libérer les enfants palestiniens injustement emprisonnés en Israël ainsi que l’accès des Palestiniens de moins de 40 ans à l’esplanade de la mosquée al-Aqsa à Jérusalem.

Il aura fallu six heures de négociations avec le RAID pour que l’homme se décide à se rendre à la police après avoir libéré un à un les otages. Aucun blessé n’est heureusement à déplorer.

L'homme est connu des services de police pour des faits de délinquance. Fiché au Traitement d'antécédents judiciaires (TAJ) pour enlèvement, séquestration et port d’arme, il avait commis en 2013 une prise d'otages dans une banque parisienne, réclamant alors des autorités un logement social pour lui et son fils.

Selon le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, il est « connu, au titre de la radicalisation par la préfecture de Seine-Maritime et le renseignement territorial qui le suivaient » mais aussi « pour des antécédents psychiatriques ». Une information confirmée par le procureur de la République François Gosselin, qui a évoqué « un passé psychiatrique assez lourd » de l'individu.

Gérald Darmanin a remercié les agents du RAID « pour leur sang-froid et leur professionnalisme, ainsi que l’ensemble des forces de sécurité et secours mobilisées sous l'autorité du Préfet de Seine-Maritime » tandis que le Premier ministre Jean Castex a fait savoir via Twitter que, « par leur sang-froid, leur courage et leur grand professionnalisme, nos policiers ont une fois encore fait honneur à leur uniforme, ce soir, au Havre ».

« Félicitations et remerciements appuyés aux services de l’Etat, à la police nationale et aux policiers du RAID qui, encore une fois, ont fait un remarquable travail au service de nos concitoyens. Tellement fier et reconnaissant », a félicité, pour sa part, l’ex-Premier ministre Edouard Philippe, actuel maire du Havre.