Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Sur le vif

Au Bangladesh, la première maire transgenre élue avec une large victoire

Rédigé par Lina Farelli (avec AFP) | Lundi 29 Novembre 2021 à 16:00

           


Au Bangladesh, la première maire transgenre élue avec une large victoire
Une première au Bangladesh. Dans ce pays à très forte majorité musulmane, Nazrul Islam Ritu a été élue, dimanche 28 novembre, maire dans sa ville natale de Trilochanpur, au sud-ouest de la capitale Dacca. Sa particularité ? Cette candidate indépendante, qui a battu son rival représentant le parti au pouvoir par une victoire écrasante, est la première maire transgenre du pays.

Nazrul Islam Ritu, 45 ans, est née homme et a fui jeune sa famille nombreuse musulmane pour vivre dans une communauté transgenre de la capitale. Souhaitant être désignée comme une femme, elle appartient au « troisième genre », la désignation officielle des transgenres au Bangladesh depuis 2013. Ce pays reconnaît l’existence de ceux et celles qui sont communément appelés « hijras », mais ces derniers subissent encore de multiples discriminations et violences. Ils constituent environ 1,5 million de la population (moins de 1 %).

De retour à Trilochanpur, à la fin de sa vingtaine, elle est devenue une figure locale après avoir participé à la construction de deux mosquées et fait des dons à plusieurs temples hindous locaux.

Pour Nazrul Islam Ritu, sa victoire témoigne de l'acceptation croissante des transgenres. « Le plafond de verre est en train de se briser. C'est bon signe », a-t-elle déclaré à l'AFP. « Cette victoire signifie qu'ils m'apprécient vraiment et qu'ils m'acceptent comme l'une des leurs. »

« Elle a gagné de manière juste et équitable. On n'a rapporté aucune violence pendant l'élection », a déclaré Jerin, administrateur du gouvernement local. Nazrul Islam Ritu entend désormais tenter « d'éradiquer la corruption et de déraciner la menace de la drogue » dans sa ville comptant 40 000 habitants.

Lire aussi :
Bangladesh : une manifestation de Rohingyas violemment réprimée lors d'une visite de l'ONU
Le Bangladesh ouvre sa première madrassa pour les transgenres
Bangladesh : les Ahmadis accusent des fanatiques d’avoir déterré un bébé pour le jeter




Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Rond LEDARON le 01/12/2021 06:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'avènement (très médiatisé) des humains OGM obéit à un programme de sape des religions.Le fait qu'un pays musulman cède aux sirènes de ce type de progressisme destructeur devrait servir de signal au reste de la communauté afin qu'elle prenne garde contre cette décadence calculée.

2.Posté par francois.carmignola@gmx.com le 01/12/2021 11:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A part que les hijras font partie intégrante (bien que traditionnellement discriminés) du monde Indien depuis toujours, que ce soit en Inde, au Pakistan ou au Bengladesh...
Ce que vous appelez le "progressisme destructeur" est au contraire la reconnaissance d'une vieille structure sociale et humaine !

3.Posté par Rond LEDARON le 03/12/2021 08:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@françois,
Ce sont les membres ou ayants droit des peuples anthropophages et adeptes des sacrifices humains qui seront content de ton empathie envers leur cause et pratiques minoritaires qui leur ont valu tant de tracas.
Ne te savions pas si large d'esprit !!!