Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Après des attaques racistes publiques, un élu FN démissionne

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 14 Mai 2014



Jacques Gérard, un élu municipal (FN) d’opposition de la commune de Tournan-en-Brie (Seine-et-Marne), a démissionné, lundi 12 mai, « en déposant une courte lettre en mairie invoquant les incidents lors de la cérémonie du 8-Mai », a fait savoir, mercredi 14 mai, le maire socialiste de la ville, Laurent Gautier.

Lors de la commémoration de l'armistice du 8 mai 1945, jeudi dernier, il avait « pris à partie pour ses origines un élu, Madani Khaloua, conseiller municipal délégué à la jeunesse », a expliqué le maire, présent au moment des faits. « En brandissant sa carte d'ancien combattant de l'Algérie, M. Gérard lui a dit qu'il n'était pas digne de porter l'écharpe tricolore. Devant témoins, il lui a ensuite dit : "Des cons comme toi, j'en ai tué plein pendant la guerre" », a poursuivi Laurent Gautier en condamnant des « propos inacceptables » et « foncièrement racistes ».

Le conseiller municipal frontiste âgé de 80 ans aurait pour habitude de s’en prendre à Madani Khaloua, d’origine algérienne. « Plusieurs fois, il m'a dit : "Moi, je suis Français." En 2012, il s'est demandé comment, avec notre passé colonial, on pouvait me laisser tenir un bureau de vote », a indiqué ce dernier, contacté par le Le Lab d'Europe 1. « Ce sont des ennemis de la diversité. En façade, on a des personnes lisses, mais lorsqu'on gratte, le vernis du FN tombe », a critiqué le jeune homme. Il a déposé plainte pour « outrage » contre Jacques Gérard qui a refusé de s’exprimer.

On ne sait pas si il a été poussé à la démission par son parti dans sa tentative de dédiabolisation. Pour justifier ses propos racistes, un haut responsable FN a toutefois plaidé le fait qu’ « il est âgé et sa santé s'est dégradée ces derniers temps ». Mais symbole du vrai visage xénophobe du parti, d'autres élus FN, à l'instar du maire d'Hayange Fabien Engelman, ont pu exprimer en toute liberté leur racisme et leur islamophobie.

Lire aussi :
8 mai 1945 : l’Armée d’Afrique, artisane de la victoire contre les nazis
Esclavage : la mairie FN de Villers-Cotterêts refuse sa commémoration
Avec le FN à la mairie, triple galère pour bâtir une mosquée
Hénin-Beaumont : le FN fait fermer le local de la LDH
Pas de halal dans les cantines des villes FN
Un maire FN écrit sa haine de l'islam, comparé au nazisme