Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Sur le vif

Après Frédéric Potier, la Réunionnaise Sophie Elizéon à la tête de la DILCRAH

Rédigé par Lina Farelli | Mercredi 17 Février 2021 à 18:30

           


Après Frédéric Potier, la Réunionnaise Sophie Elizéon à la tête de la DILCRAH
Sophie Elizéon a été nommée, lors du Conseil des ministres du mercredi 17 février, déléguée interministérielle à la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine anti-LGBT (DILCRAH), succédant ainsi à Frédéric Potier, devenu délégué général à l’éthique et à la conformité au sein du groupe RATP.

Cette Réunionnaise âgée de 50 ans, qui fut d’abord déléguée régionale aux droits des femmes et à l'égalité entre les femmes et les hommes de La Réunion entre 2007 et 2012, a occupé le poste de déléguée interministérielle pour l’égalité des chances des Français des Outre-mer de 2012 à 2015, puis celui de préfète déléguée pour l’égalité des chances auprès du préfet du Nord de 2015 à 2017. Préfète du Territoire de Belfort entre novembre 2017 et octobre 2019, elle occupait les fonctions de préfète de l’Aude depuis octobre 2019.

« La nouvelle déléguée interministérielle – exemple de la méritocratie républicaine – veillera notamment à la mise en œuvre du Plan national d’actions pour l’égalité, contre la haine et les discriminations anti-LGBT+ 2020-2023 et s’attellera à coordonner la préparation du Plan national de lutte contre le racisme et l’antisémitisme, sous l’égide d’Élisabeth Moreno, ministre déléguée auprès du Premier ministre chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Égalité des chances », indique-t-on dans un communiqué.

Pour Élisabeth Moreno, l’arrivée de Sophie Elizéon « coïncide avec le déploiement par le gouvernement de politiques publiques fortes » en matière de lutte contre les discriminations, citant le lancement récent de la plateforme Antidiscriminations.fr. « L’expérience qu’elle a acquise sur ces sujets au cours de sa carrière professionnelle sera précieuse pour mener à bien ces chantiers indispensables à la cohésion sociale de notre pays. Parce qu’elles abîment notre pacte républicain et parce qu’elles affectent la vie de nombreux de nos concitoyens, la lutte contre les discriminations constitue une priorité », estime la ministre.

Quant à Sophie Elizéon dont la nomination prendra effet le 8 mars 2021, elle s’est déclarée « très honorée de la confiance qui m’est faite par cette nomination à la DILCRAH ». « Je mènerai ce combat pour la fraternité avec détermination », a-t-elle assuré.

Lire aussi :
Egalité des chances : Macron en marche pour favoriser la diversité dans la fonction publique
L'ampleur du racisme anti-musulmans en France à la loupe : les enseignements de l’enquête réalisée pour la DILCRAH