Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Akhenaton victime d’un acte raciste « provoqué » par un titre du Figaro

Rédigé par La Rédaction | Lundi 27 Avril 2015



Akhenaton a révélé, dimanche 26 avril, avoir été récemment victime d'un acte raciste. Des inscriptions sur les murs de son domicile, ici en photo, ont été découvertes par le rappeur.
Akhenaton a révélé, dimanche 26 avril, avoir été récemment victime d'un acte raciste. Des inscriptions sur les murs de son domicile, ici en photo, ont été découvertes par le rappeur.
Akhenaton a révélé, dimanche 26 avril, avoir été victime d’un acte raciste « il y a plusieurs semaines ». Le rappeur, qui a choisi d’exposer publiquement les raisons pour lesquelles il a accepté d’incarner le nouveau visage de Coca-Cola, raconte sur sa page Facebook avoir découvert des inscriptions haineuses sur les murs de son domicile.*

Photos à l’appui, on peut notamment lire « Adieu la France, les Bougnoules nous l’ont mise ». Selon Akhenaton, ces faits ont été provoqués par « un titre "accrocheur" » du Figaro « qui ne reflétait en rien mes propos pour résumer une interview que j’avais donnée sur Europe 1 » en mars 2015.

A cette occasion, il avait alors estimé que « la France est islamophobe » et qu'elle a peur de l’islam. Cependant, Le Figaro a fait dire, dans son titre, qu’Akhenaton « dérape sur les caricatures de Mahomet » alors qu’il n’en fut rien. « Ce qui a eu pour conséquence directe ces inscriptions sur les murs de chez moi, je n'ai pas porté plainte. Comprends, mon ami(e), que je sois un peu à cran quand le virtuel prend une tournure réelle », écrit-il, en faisant allusion à ceux qui critiquent durement son choix de chanter pour Coca-Cola.

Mise à jour mercredi 29 avril : Les graffitis ont été faites sur les murs d'enceinte de son studio à Marseille.

Lire aussi :
Akhenaton, nouvelle égérie de Coca-Cola : sa lettre ouverte aux critiques
Après-Charlie, les actes islamophobes explosent de 500 % en 2015

Akhenaton : « La France a peur de l'islam depuis le 11-Septembre »
Pour Akhenaton (IAM), Zemmour est « monté sur le cheval du fascisme »
IAM, les poètes du rap français, de retour au top
Akhenaton/Charlie Hebdo : « On devrait rapper avec une carte de presse collée sur le front »