Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Sur le vif

Affaire de la sextape : Karim Benzema condamné, quid de sa place en équipe de France ?

Rédigé par Lina Farelli | Mercredi 24 Novembre 2021 à 16:00

           


Affaire de la sextape : Karim Benzema condamné, quid de sa place en équipe de France ?
Karim Benzema a été reconnu coupable, mercredi 25 novembre, de complicité de tentative de chantage dans l'affaire dite de la sextape de son ancien coéquipier des Bleus, Mathieu Valbuena. L’attaquant vedette de l’équipe de France et du Real Madrid a ainsi été condamné par le tribunal correctionnel de Versailles (Yvelines) à un an de prison avec sursis, assorti d'une amende de 75 000 €. Le joueur « s'est personnellement impliqué, au prix de subterfuges et de mensonges, pour convaincre son coéquipier de se soumettre au chantage », a tranché la justice.

Les avocats de Karim Benzema, Sylvain Cormier et Antoine Vey, ont réagi, non sans colère, au verdict contre lequel ils ont annoncé faire appel. « On le condamne à une peine sévère, injuste. On est sidérés par ce jugement. L'appel s'impose, Karim Benzema sera innocenté car il n'a rien à se reprocher », ont-ils déclaré.

« Comment, en n'étant pas informé des sous-jacents de l'affaire, Karim Benzema a pu être le complice de ce projet ? Je pense qu'il y a une dénaturation de certaines écoutes téléphoniques, dont il n'a été retenu que des éléments négatifs alors que je rappelle qu'il y a aussi des éléments positifs qui auraient dû insuffler le doute. L'appel est incontestable », a ajouté Antoine Vey, selon les mots rapportés par L’Equipe. « Il viendra s'il n'est pas retenu par un motif professionnel. Manifestement, son absence a compté dans la décision, on peut le regretter puisque c'est une démarche dont nous avions informé le tribunal. »

Le joueur n'avait pas assisté aux trois jours de procès qui s'est déroulé en octobre dernier en raison de l'agenda sportif de son club madrilène. De son côté, le président de la Fédération française de football (FFF) Noël Le Graët a indiqué que le verdict « ne change rien » et que Karim Benzema « reste sélectionnable » en équipe de France. « Il a le droit de travailler. On peut faire une faute, être condamné avec sursis et reprendre le travail », a-t-il ajouté.

Lire aussi :
Euro 2021 : le retour surprise de Karim Benzema parmi les Bleus ravit