Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 






Sur le vif

A peine élu à la tête des Républicains, Christian Jacob veut l’interdiction du port du voile aux sorties scolaires

Rédigé par Lina Farelli | Lundi 14 Octobre 2019 à 11:48



A peine élu à la tête des Républicains, Christian Jacob veut l’interdiction du port du voile aux sorties scolaires
Plusieurs mois après la débâcle des Républicains (LR) aux élections européennes qui a provoqué le départ de Laurent Wauquiez, Christian Jacob a été élu, dimanche 13 octobre, dès le premier tour à la tête du parti. Le chef de file des députés de droite faisait face aux députés Julien Aubert et Guillaume Larrivé, qui ont tous deux signé dernièrement une pétition de soutien à Eric Zemmour.

Au lendemain de son élection, le tout nouveau président du parti a réclamé l'interdiction du voile pour les accompagnatrices scolaires, en se fondant sur la circulaire de mars 2012 signée par Luc Chatel, ministre de l’Éducation à l’époque Sarkozy (2009-2012). Celle-ci avait été retoquée par le Conseil d’État en 2013, qui a reconnu que les parents accompagnateurs ne sont pas des agents auxiliaires du service public et n'ont pas à être soumis au principe de neutralité.

Le souhait émis par Christian Jacob fait suite à la polémique suscitée par l’élu RN Julien Odoul, qui a agressé une femme voilée lors d'une séance plénière au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, vendredi 11 octobre à Dijon.

« Ça me choque qu’on accepte qu’une personne voilée puisse accompagner des enfants en déplacements scolaires parce que, comment expliquer que c’est interdit dans l’enceinte de l’établissement, mais que si on est au contact avec des enfants dehors, et toujours dans le cadre scolaire, on l’autorise », a déclaré le député sur France Inter. « À partir du moment où on l’interdit à l’école », cela devrait l'être « pour le temps scolaire », a-t-il jugé.

« On peut le faire (ce qu'a entrepris Julien Odoul, ndlr) sans agresser des gens », a-t-il déclaré. Néanmoins, il estime que « si on n’est pas clair sur ce sujet du voile, l’ambiguïté fait qu’on se trouve dans ces situations conflictuelles ».

Le député LR Eric Ciotti a déclaré son intention de déposer à nouveau une proposition de loi portant sur l’interdiction du signes religieux lors des sorties scolaires afin d'« assurer la neutralité religieuse des personnes concourant au service public de l’éducation ». Le même sujet sera débattu au Sénat la semaine prochaine. Un amendement en ce sens avait été supprimé en juin de la loi Blanquer.

Lire aussi :
Un élu RN étale sa méconnaissance de la laïcité pour tenter d'exclure une femme musulmane d'un lieu public
La laïcité pour principe rassembleur: lettre ouverte au Président de la République sur les parents accompagnateurs aux sorties scolaires
Lire aussi : Mères voilées et sorties scolaires : mettons un terme à l'instrumentalisation de la laïcité




Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Mythopasmytho le 14/10/2019 19:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pourquoi ces mamans vont t'elles fournir une aide gratuitement.
Pourquoi donnent t-elles leurs temps comme si elles en avaient à revendre.
Le temps ce n'est pas la vie, c'est le contraire. La vie c'est le temps.
On ne gaspille pas son temps, on ne gaspille pas sa vie.
Vous allez me dire, mais alors on en fait quoi de son temps.
Réponse. De l'argent.
Le temps c'est de l'argent mesdames. Lol.

2.Posté par Mythopasmytho le 14/10/2019 20:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mesdames faites vous payer sinon rien.
Il est scandaleux de jeter son temps comme s'il on en avait de reste, ça devrait etre un délit.
Nouvelle loi:
A partir d'aujourd'hui celui qui fera quoique ce soit sans pour cela etre rémunéré sera en infraction.
Ha bon! Et la liberté alors!
Réponse. La liberté se trouve ou l'on dit qu'elle est.
Esclavage, influence, oppression, n'importe quoi mais j'ai des arguments.
Je suis un élu moi, je suis choisis, désigné, légitime. Merde alors!
Vive la république. Vive la France.
Ca vous a plu!
Non! Tant mieux. Lol.

3.Posté par Mythopasmytho le 14/10/2019 20:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quelles sont vos idées chez les républicains.
Réponse. Celle des autres.
Vous n'avez donc pas d'idées.
Bien sur que si! Celles qui marchent sont des notres.
Vous n'etes donc pas des idéologues.
Bien sur que si, mais par pur hasard nos idées sont celles qui emportent déjà l'adhésion.
Nous autres républicains sommes le républicanisme. Nous ne pouvons donc pas le trahir, la réussite c'est nous.
Oups! Nous sommes le républicanisme, la réussite est la réussite de notre pays.

4.Posté par francois.carmignola@gmx.com le 14/10/2019 22:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Autoriser le port du voile aux sorties scolaires c'est casser l'école: les riches pourront quitter l'école qui le permet, et les pauvres subiront en ronchonnant jusqu'à ce que ça change...

70% des français refusent de confier leurs enfants à des mamans voilées (sondage mai 2018) , et il faut les comprendre: ils sont absolument contre des valeurs qui considèrent les femmes comme impures ou inférieures, au point de devoir porter des habits somme toutes assez laids, et cela en permanence. Des valeurs qui font que les femmes elle mêmes sont assez soumises ou assez déraisonnables pour accepter cette infériorité et cette impureté. Comment accepter de voir même partiellement ces femmes en position d'éducatrice ou d'exemple ?

En gros, on peut pratiquer une religion ouvertement en désaccord avec les valeurs généralement adoptées dans un pays, mais sans vouloir la généraliser par des manifestations publiques permanentes qui gênent les opinions non manifestées de la majorité.

Pardon d'être aussi véhément, mais le conseil d'état a statué:
file:///Users/fl/Downloads/ddd_avis_20130909_laicite.pdf

et dans le sens du droit des parents à se vêtir à leur convenance mais de la possibilité des autorités de se défendre du prosélytisme par des restrictions à la liberté de manifester ses convictions.
En gros le conseil d'Etat laisse les gens faire ce qu'ils veulent...

On rappellera que l'affaire Babylou fut tranchée par la cour de cassation (rejet du pourvoi en 2014), que l'avis de l'ONU est non ...  

5.Posté par Mythopasmytho le 14/10/2019 22:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En excluant l'argument de la laicité.
On a eu elles sont forcées par leurs maris.
Le vieux clichés raciste les arabes battent leurs femmes.
On a eu aussi c'est une discrimination homme femme.
Différence égale non égalité.
On a eu c'est un signe politique.
Pratiquant égale politicien.
A chaque fois les arguments ne sont pas démontrables et donc pas démontrés.
Ici est avancé la logique. On a interdit ici, on doit donc continuer d'interdire de façon à ce que le premier interdit soit lui meme logique.
Argument encore une fois basé sur rien.
Ce que l'on appelle la propagande. Au départ, un argument qui ne peut etre nié à partir duquel on brode une information qui nous convienne.

6.Posté par Mythopasmytho le 14/10/2019 22:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On peut ressembler à un camionneur et pour autant etre une femme.
Cette histoire d'apparence égale égalité est une fumisterie.
Etre une femme c'est quand on dit qu'on l'est.
En avoir l'air ou pas n'a rien à voir dans l'affaire.
Les femmes n'ont pas besoin de tuteur.
Et etre non musulman n'est pas un argument qui puisse faire invalider ce principe.

7.Posté par Mythopasmytho le 14/10/2019 23:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
70% des français..... On s'en fout des sondages François.Les sondages sont orientés. Ils sont influencés par le politique. Ca fait des années que l'on a des titres de presse anti islam, immigration, arabe comment pourrait t-il en etre autrement. Les sondages ne servent pas à savoir ce que l'on pense. Ils servent les politiques afin de savoir sur leur message est bien passé.

8.Posté par Mythopasmytho le 14/10/2019 23:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
François. Vous ne voyez donc pas que personne n'en a rien à foutre de ce que peuvent dire les lois, le conseil d'Etat ou l'ONU et les politiciens les premiers.
Ce que les gens veulent c'est que leurs idées soient appliquées, ce qui oblige les politiciens à renchérir et à faire fi de ce que peuvent bien dire les lois. Ils s'assoient dessus. Ce qu'ils veulent c'est gagner et peut importe le prix. Le voile ce grand satan, ils n'en démordront pas tant que les opinions l'exigeront. Ce qui leur importe avant tout c'est leur place, pas les idées.

9.Posté par Mythopasmytho le 14/10/2019 23:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On est hors la loi, faisons évoluer la loi. Politiciens, tous voyous.

10.Posté par Mythopasmytho le 15/10/2019 00:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je porte un foulard je suis une politicienne.
Je ne porte pas de foulard, je suis apolitique. Lol.

11.Posté par francois.carmignola@gmx.com le 15/10/2019 06:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Votre commentaire 7 est très contestable.
Les enquêtes d'opinion sur les moeurs sont prises très au sérieux en France.

En fait, on le voit bien aux débats actuels et aux prises de positions, le port du voile pose un problème important à la société française. Interrogez des françaises au hasard, elles sont fortement opposées à son usage, ce que confirment les enquêtes systématiques.
En bref, ce que veut imposer un ensemble d'opinions, depuis les islamistes purs et durs jusqu'au partisans de la visibilité de l'islam dans l'espace politique et public, est rejeté par une large majorité de l'opinion.
Il va falloir faire son deuil (mais pas d'en porter les voiles) de cette visibilité en France. Du moins dans toutes les circonstances et elles y sont nombreuses où la représentation des personnes concerne la collectivité publique: accompagnement scolaires, fonctionnariat, mais aussi université.

Car comme l'annonçaient, inquiets, les prédicateurs frères musulmans, c'est la laïcité qui est à l'offensive: elle voudra aussi interdire le port du voile à l'université et autorisera toutes les entreprises à en interdire le port à leur convenance, ce qui est déjà peu ou prou le cas. C'est la vie. D'autres pays ont d'autres coutumes, et les coutumes marquent les pays.

Et puis n'oubliez pas: la Tunisie des années 50 l'avait bien interdit, le voile...

12.Posté par Mythopasmytho le 17/10/2019 22:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous dites ce que je dis mais autrement.
Votre seul argument est les sondages le dise.
Les sondages reflétant les sujets politiques du moment (en vérité les analyses politiques et médiatiques du moment) ils ne sont que le résultat de ce que propagent ces derniers le mot sondage ne servent qu'à dire Français vous pensez tout seuls tandis qu'ils ont été abreuvé de prêt à penser.
Les sondages servent au politique se faire la démonstration à eux memes que ce qu'ils ont élaboré et diffusé comme idée à été bien reçu. A rien d'autre.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne sont pas tolérés et seront donc supprimés. Idem pour les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article.