Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 


 


Société

A Meaux, la mosquée Bilal détruite par les intempéries : « une véritable perte »

Rédigé par | Mardi 22 Juin 2021 à 20:15

           

A Meaux, les intempéries le week-end du 19 juin ont frappé de plein fouet la mosquée Bilal, ouverte voici cinq ans seulement. Aujourd'hui, le lieu de culte musulman doit être intégralement reconstruit. Ses responsables accusent le coup.



Dans la soirée du samedi 19 juin, la toiture de la mosquée Bilal s'est effondrée à cause des intempéries. / ©DR
Dans la soirée du samedi 19 juin, la toiture de la mosquée Bilal s'est effondrée à cause des intempéries. / ©DR
Les orages qui se sont abattus à Meaux, en Seine-et-Marne, ce week-end ont provoqué de fortes intempéries qui n’ont pas épargné la mosquée Bilal, située dans le quartier de Beauval. Samedi 19 juin, la toiture du lieu de culte, construit sur le site d’un ancien magasin, s’est effondrée et les deux étages de la mosquée ont été intégralement inondées. « Les quantités d’eaux reçues ont été telles que les évacuations de la mosquée n’ont pas pu les supporter », explique Ouahid Abassi, le vice-président du lieu de culte, auprès de Saphirnews mardi 22 juin. L'incident, survenu après le départ des fidèles de la prière de l'après-midi (asr) à 19h, n'a heureusement fait aucune victime.

L’édifice, administré par le Collectif Musulman de Meaux et pouvant accueillir jusqu'à 2 000 fidèles, a ouvert ses portes en 2016 seulement mais il n’aura pas résisté à l’assaut des précipitations. La structure ayant été lourdement fragilisée, il est désormais fermé au public. « On va être obligé de démolir la mosquée et de tout reconstruire car les murs de l’édifice ont bougé », explique le responsable.

Le coût de la reconstruction s'annonce très important même si, pour le moment, la somme nécessaire n’a pas encore été fixée. « L’expertise du sinistre est en cours, et nous sommes en train d'évaluer le nouveau projet de construction », précise-t-on. Entre le rachat du site auparavant en possession de Giga Store, et ses travaux, « la mosquée nous a couté entre 2,5 et 3 millions d’euros », partage Ouahid Abassi, affecté par la disparition de la plus grande mosquée de Meaux. « Elle servait une communauté de plus de 10 000 personnes. Sa destruction est une véritable perte. »

Pouvoir compter sur un élan de solidarité national

Si la destruction de l'édifice religieux a ébranlé ses responsables, elle attriste aussi naturellement ses visiteurs réguliers. « Les fidèles ont été très touchés par cet évènement, ils sont très attachés à cette mosquée », confie le vice-président, par ailleurs témoin d’un réel élan de solidarité.

De ceux qui ont exprimé leur solidarité figure la Grande Mosquée de Paris. Dans un communiqué publié lundi 21 juin, son recteur Chems-eddine Hafiz a assuré que son institution « se tiendra aux côtés des fidèles et des responsables de la mosquée sinistrée et apportera son soutien afin de surmonter ce malheur ». Des mots qui touchent Ouahid Abassi, qui souhaite, dans le même temps, que « la solidarité s’exprime au-delà de la communauté musulmane » et dépasse « les convictions religieuses et idéologiques ».

En ce sens, « le député de Meaux (Jean-François Parigi, ndlr) nous a rendu visite samedi, et le maire (Jean-François Copé, ndlr), dimanche. Plusieurs membres de la communauté locale, départementale et même nationale, ainsi que des entreprises nous ont aussi témoigné leur solidarité. Les fidèles, eux, espèrent participer à la reconstruction d’un lieu qui sera mieux qu’avant ».

Dans l'attente d'abord des conclusions que rendront les experts, les responsables de la mosquée Bilal réfléchissent aux alternatives possibles pour répondre aux besoins immédiats de leurs fidèles. « Plusieurs pistes sont envisagées. Soit on trouve une salle à proximité de la mosquée, soit on monte un chapiteau Mais, pour l’instant, on préfère se concentrer sur la gestion du deuil car ce drame est un véritable choc », indique Ouahid Abassi. Une cagnotte sera prochainement mise en ligne pour permettre aux fidèles de financer la reconstruction du lieu de culte.*

*Mise à jour : Le Collectif des Musulmans de Meaux (CMM) a lancé un appel à la générosité auprès de ses fidèles et de leurs concitoyens de Meaux et ailleurs afin de « participer à la construction d'une nouvelle mosquée » à travers une cagnotte.

Lire aussi :
Au Texas, les chrétiens à la rescousse d'une mosquée endommagée par le froid hivernal