Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram

SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 
L'Héritage andalou : dans les jardins de l'Espagne musulmane
Infos pratiques
le Mardi 5 Juillet 2016, 19:00 - 21:00
Institut du monde arabe - Auditorium : 1, rue des Fossés-Saint-Bernard - Place Mohammed-V
75005 Paris
Description
L'Héritage andalou ou Dans les jardins de l'Espagne musulmane
Documentaire de Claude Haïm (France, 1997, 52 min)

Synopsis :
Le documentaire raconte l’histoire d’un lieu, la péninsule ibérique, et plus particulièrement l’Andalousie, pendant la période de présence des Arabos-musulmans.
« Ici, en Andalousie, la lumière est aveuglante, la roche est hostile, la terre semble aride à jamais. Pourtant, c’est ce paysage désolé et inhospitalier que les poètes arabo-andalous célébrèrent... jadis comme l’Eden.
« O peuple d’Andalousie, quel bonheur est le vôtre. L’eau, l’ombre, les fleuves et les arbres vous appartiennent. Le Paradis n’existe qu’en vos demeures. S’il me fallait choisir, c’est ici que je demeurerais. » (Alcira)
« Ici se développa entre le VIIIe et le XVe siècle une civilisation qui sut établir et maintenir un savant équilibre entre le paysage et ses habitants, où les légumes de nos potagers et les fruits de nos vergers trouvèrent à s’acclimater, où les jardins de nos rêves puisent leurs origines.
« Ici naquit une culture nourrie de multiples métissages entre les Ibères, les Romains, les Wisigoths, les Juifs, les Arabes et les Berbères.
« Ici coexistèrent les peuples des Livres, les juifs de l’Ancien Testament, les catholiques du Nouveau et les musulmans du Coran.
Cette civilisation sut aussi conserver et développer le patrimoine humaniste et philosophique de la Grèce antique.
Pendant huit siècles, les Arabo-Andalous vécurent sur cette terre, avant que la soif impériale de l’Église catholique ne rompe cet équilibre et ne pousse ces peuples à s’entredéchirer et à s’exclure mutuellement.
Les villages furent désertés et, sous l’autorité de l’Inquisition, les mosquées incendiées furent transformées en églises. »

Entrée libre