Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 






Société

Voile intégral : interdire, ne pas interdire ?

Burqa et niqab transformés en affaire d'État

Rédigé par Leila Belghiti | Lundi 22 Juin 2009

L'annonce a fait l'effet boule de neige. En moins d'une semaine, burqa et niqab font les gros titres de la presse nationale. Rejointe par une soixantaine de députés, toutes tendances confondues, la proposition du député communiste André Guérin de créer une « commission d'enquête sur la pratique du port de la burqa et du niqab » ne fait pas l'unanimité.



Voile intégral : interdire, ne pas interdire ?
Burqa, niqab. Largement méconnues jusqu'alors, ces deux désignations du « voile intégral », porté par une minorité de musulmanes, ont tout d'un coup surgi dans nos petits écrans.

Laïcité menacée, république en danger ? Les 58 députés(47 UMP, 7 socialistes, 3 communistes et deux nouveau centre) – en majorité des hommes – sont de concert, dans un texte expliquant le bien-fondé de la création d'une commission d'enquête parlementaire à ce sujet : « Quand la laïcité est menacée, la société française l'est dans son unité, dans sa capacité à offrir un destin commun. » En lieu et place d'une commission d'enquête, le président de l'Assemblée nationale, Bernard Accoyer, a plaidé dimanche, sur Europe 1, en faveur d'une mission d'information parlementaire, qui « permettra de prendre connaissance du problème, d'écouter tout le monde, de le faire, sans stigmatiser personne, et en général de faire progresser les solutions ».

Protéger les femmes

À suivre de près la teneur actuelle des débats, il semble pourtant que l'urgence (sic) de la situation rende impossible la réflexion. Les avis semblent tranchés, la solution toute trouvée : légiférer.

Ainsi Luc Chatel, porte-parole du gouvernement, Benoît Hamon, porte-parole du Parti socialiste (PS), ou encore les figures symboliques de la diversité, Rama Yade et Fadela Amara, respectivement secrétaire d'État aux droits de l'homme et secrétaire d'État à la ville, qui se disent favorables sans tarder à une loi qui « protège les femmes ».

Tensions inutiles

D'autres se montrent plus nuancés : Éric Besson, ministre de l'Immigration, a estimé qu'une loi sur le port du voile intégral serait « inefficace et créerait des tensions qui n'ont pas lieu d'être en ce moment ». Laurent Fabius, ex-secrétaire du PS, craint les « amalgames avec l'islam », et la chef de file socialiste Martine Aubry a, quant à elle, invité vendredi l'exécutif à « réfléchir de la manière la moins simpliste possible », soupçonnant Nicolas Sarkozy de vouloir opportunément « changer de terrain », en choisissant le thème porteur de l'immigration et de la sécurité, en pleine crise sociale et économique. Doit-on y voir une volonté du PS de se réconcilier avec l'électorat musulman, en partie déçu de ses prises de position lors du débat sur la laïcité en 2004 ?

Libérer les femmes... malgré elles ?

Les réactions des représentants musulmans ne se sont pas fait attendre. Le Conseil français du culte musulman (CFCM), dans un communiqué, a fait part de sa « profonde préoccupation quant à la façon dont est évoqué ce sujet, qui risque encore une fois de stigmatiser gravement l'islam et les musulmans de France ». « Les libertés individuelles, si chèrement acquises, font partie intégrante des fondements de notre République, et ne peuvent être limitées qu’en proportion des impératifs de l’ordre public », poursuit le communiqué.

Côté peuple, l'heure est plus à l'incompréhension qu'au débat : « Il y a des urgences à traiter : le chômage, la crise économique, les retraites, ceux-là sont de vrais sujets de débat », estime Sandrine. Yamina, elle, porte le foulard et avoue elle-même être surprise à la vue d'un niqab : « Ce n'est pas une obligation dans le Coran, mais je respecte la volonté de celles qui le portent. C'est leur choix, l'État n'a pas à s'ingérer dans leur manière de se vêtir ». « D'ailleurs, je ne comprends pas pourquoi on en parle, elles sont très minoritaires », poursuit la jeune fille.

Invité à s'exprimer sur le sujet, Jean Baubérot, spécialiste de la laïcité, a déploré, dans une interview accordée à Libération (parue le 19 juin 2009), l'ambiguïté du débat actuel : « Il y a aujourd’hui », a-t-il dit, une confusion sur la laïcité. Ses principes fondateurs, actés sous la IIIe République, sont la liberté de conscience, l’égalité des citoyens devant la loi, la séparation du religieux et de l’espace public. Il s’agissait d’empêcher la domination du religieux, non son expression. On peut, bien sûr, regretter que des femmes portent la burqa mais on ne libère pas les gens malgré eux. »

Dounia Bouzar, en soulignant le danger d'assimiler le niqab à la burqa – voile typiquement afghan –, suggère de voir cet épiphénomène sous un tout autre angle que celui de l'orthodoxie religieuse : « Le port du niqab relève d'une secte, le salafisme, pas de l'islam. » (LaProvence.com)

Polémique anti-niqab : la revanche des « laïcards » ?

En pleine période de crise du chômage et de revendications sociales sur le plan national, de visibilité accrue de l'Iran sur la scène médiatique internationale, la polémique intervient également après le revers donné à la conception française de la laïcité par le président américain Barack Obama dans son discours prononcé au Caire ; une position qu'avait saluée le président Sarkozy, qui lui a valu les critiques de fervents défenseurs de la « laïcité à la française ».

Très attendu, Nicolas Sarkozy devrait s'exprimer ce lundi sur la question du « voile intégral », devant le Congrès, réuni à Versailles.




Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par hassi hafsa le 22/06/2009 10:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
quelle menace c'est énorme!vue les problèmes en France!!!la" burka",une liberté individuelle,ces femmes sont libres et ont choisi de se couvrir.occupez-vous des vrais problèmes!!!!

2.Posté par Jacques Islam le 22/06/2009 13:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il y a une pétition à signer contre ce projet islamophobe. voici le lien : http://www.jesigne.fr/contreunenouvelleloiislamophobe...
Faites circuler svp !! Ne laissez pas faire les islamophobes. Après le hijab, ils attaquent le niqab, ensuite ça sera le tour à la barbe, puis ensuite le ramadan ou les prénoms musulmans. Ce n'est plus de la peur, c'est de la haine.. Il faut dire NON A LA HAINE DE L'ISLAM EN FRANCE.

3.Posté par interlocutrice le 27/06/2009 14:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je n'ai qu'un mot à dire ,à quand les camps de concentration pour musulman.Cette loi liberticide est la porte ouverte à toutes les dérives.Ensuite ,on verra le foulard à l'index,puis ce sera celui qui va prier à la mosquée,ensuite on n'aura meme pas besoin d'etre pratiquant ,mais il suffira d'etre basané et avoir les cheveux crepus pour prouver son islamité.
A chaque fois qu'un président aura des difficulté avec sa politique intérieur,facile,on va casser du musulman,pour faire oublier les difficultés du quotidien.
C'est la fuite en avant,vers l'extremisme fasciste .En tous cas les musulmans pratiquants ou pas devraient s'attendre à des lendemains difficiles

4.Posté par Estelle le 08/12/2009 15:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour à tous!En Suisse, d'où je viens, la mode anti-islam est la nouvelle tendance (avant, on avait les anti-italiens, les anti-espagnols, les anti-portugais, les derniers en date étaient les anti-ex-yougoslaves). Nous ( pas tous!) avons voté contre les minarets, votation débile et sans fondement, maintenant, on parle aussi chez nous d'interdire la burqa, alors que je n'en ai jamais vu. Portant, même si se débat n'a pas lieu d'être vu l'état actuel des choses, je me questionne sur la burqa ou le niqab. je suis catholique et n'y connais pas grand-chose, je ne veux blesser personne, mais autant le voile, je trouve ça tout à fait respectable ( je connais des femmes qui le portent et qui sont tout à fait libres, cultivées, militantes et fières). Autant la burqa ou le niqab??? Selon moi,chacun à le droit de respirer, même les femmes, et le visage de la femme n'est pas impur ? Pourquoi le cacher? Je suis pour que les femmes qui veulent porter le foulard puissent le faire, qu'on arrête de les persécuter, mais franchement, la burqua ou le niqab, je trouve ça très différent et, pour tout dire, ça me dérange (sans vouloir offenser personne) et je n'y comprends rien, pouvez-vous m'éclairer?

5.Posté par Laîla.. le 22/12/2009 20:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Selem wa'leykum et Bonjour.. **

Je trouve létat un peu débile de juger des tenues vestimentaires des autres, le fait de porter la burqa pour certaines, c un acte choisi et purement personnel, pk létat vient s'initier à tou ca???

N' on t elles pas le droit de porter ce kelles veulent??


Comme vous aviez dit dans vos commentaires, avant cétait le hijeb et mtn c la burqa..bientot on nous repprochera detre musulman,tou court!

Et puis la Burqa n'est pas préscrite en Islam, certains disent ke SI et BCP dautres disent ke NON.. C'était en effet obligatoire pour les femmes de notre prophète Muhammad (saws) mais il né nullement prescrit pou les autres femmes..

Moi jai souvent dit ke cétait un "plus" au hijeb pour les femmes pudik ki voudraient etre plus couvertes,pour etre moin regardé et au final moins attirer.. (wa Allahu a3lem..jattends dautres reponses au sujets de cela)
Meme si ce né pa prescrit, elles ont le droit de faire ce kelles veulent!!

Franchement je comprend ceux ki ont un peu peur de cki se cache derrière la burqa, mé agir de cette manière ce né pas la meilleur idée!

Après avoir visionnée énorméments de débats,avc des politiciens souvent "débiles", la conclusion ke jai pu me faire est ke, ce kils veulent c des Muslmans Invisibles.. Et c décevant, on est d etres humains ont a tout de meme le droit dappartenir à une religion, c normalement privé, et personne ne doit juger de nos comportements ki juskici on été "normaux"!! on vit notre vie,on shabille comme notre Dieu le vo...  

6.Posté par sasou le 07/02/2010 19:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
salem alikoum

moi ce que je conprand pas ,c'est que la france a une devici qui est inscrie sur nos ecole maternelle ; primaire;colegue;lycées;ect..... c'est LIBERTER ÉGALITÉ FRATENITÉ mais dite moi si je me trompe esce que ils sont le droit de dire a une femme comment elle doit s'habillet comment elle doit marcher et avec qui si oui alor il ce sont tromper dans les devise

7.Posté par Lili le 30/04/2010 13:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
salem, Bonjour, a tous le monde!
je suis musulmane,mais je ne porte pas de voile pour le moment, cependant je respecte et comprend tout a fait celle qui le porte ( intégrale ou non )!
Je suis contre cette loi qui veut interdire le port de la burqa, à quoi ca servirai...
Nous avons la chance d'etre en Démocratie, comme on l'a déja dit, les valeures de la france sont: liberté egalité, fraternité, alors chacun devrais faire comme bon lui semble!
si cette loi passe,nous avons du souci a nous faire, car cela voudrait dire qu'on accepte que certaines choses soit interdite et dans ce cas, le gouvernement en profitera pour interdire d'autre choses ( ayant un rapport ou non avec la ou les religions ), et dans ce cas, sa signerais la fin de la liberté, puisqu'on sera sous contrainte!!!!