Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Points de vue

Viols et harcèlements : des Weinstein dans les communautés musulmanes ?

Rédigé par Fatima Adamou | Mercredi 1 Novembre 2017 à 08:00

           


Affiche du Collectif féministe contre le viol.
Affiche du Collectif féministe contre le viol.
Le pouvoir immense de Harvey Weinstein dans l’industrie du cinéma a réduit ses victimes de harcèlement et de violences sexuels au silence durant de longues années. Est-ce qu’un tel pouvoir peut avoir cours dans des communautés musulmanes ? Bien sûr.

Avant que l’affaire Weinstein n’éclate, les communautés musulmanes outre-Atlantique ont été secouées par divers scandales de harcèlement sexuels et de violences sexuelles. Un dirigeant d’un institut d’enseignements religieux réputé a été condamné pour abus sexuels sur des jeunes hommes et femmes musulman-e-s.

Plus récemment, des accusations de pratiques de harcèlement sexuel ont visé un prêcheur de renom, dans les communautés anglophones. En France, c'est l'un des plus grands islamologues européens, professeur d’études islamiques contemporaines à l’Université d’Oxford et directeur du Centre de recherche sur la législation islamique et l'éthique (CILE) qui est accusé de viols.

Au-delà de ces cas particuliers, il est un fait. En dépit de la gravité des accusations, les dénonciateurs, les dénonciatrices et les victimes sont trop souvent vite mis en cause plutôt que les agresseurs, lesquels se sont servi de leur position pour abuser physiquement, spirituellement et sexuellement des hommes et des femmes. Les plaignant-e-s essuient des insultes. Leur foi est remise en cause, ils sont de « faux musulmans ». Ils sont accusés d’être les instigateurs d’un complot anti-musulman. Le reproche courant est : les dénonciations nourrissent les sentiments anti-islam et anti-musulmans dans un contexte déjà bien difficile.

Très curieux d’accuser des musulman-e-s victimes de violences sexuelles d’islamophobie ou de rejet des musulmans. Pas tant que cela. En effet, les chefs religieux, imams, prêcheurs ont été élevés au fil des années au rang de célébrités locales, nationales, voire internationales. Ils sont parfois hissés au rôle de symbole de l’islam, voire de son incarnation. Oui, incarnation de l’islam.

Les pièges de ce transfert résident d’abord dans le fait que ces personnes incarnent de fait la piété, la bonne conduite. Elles deviennent ensuite incritiquables tout comme leurs paroles, verrouillant toutes formes de débat au sein des communautés musulmanes.

Non à la culture du silence

Enfin, et c’est le plus grave, pour préserver la réputation de ces personnes incarnant l’islam, la culture du silence s’installe. Silence persistant face à des formes de dérives : personne n’ose contredire, rappeler à l’ordre ces personnes.

Ce silence devient brutal et monstrueux puisque les victimes de harcèlement sexuel et de violences sexuelles ne se risquent pas à dénoncer ceux qui ont été mis sur le piédestal. Elles sont réduites au silence. Elles sont sacrifiées abandonnées à leur traumatisme et à son impact sur leur vie sociale, leur santé mentale et physique.

Outre-Atlantique, ces affaires ont entrainé des réflexions sur les abus dans les communautés religieuses musulmanes. Une réflexion qui gagnerait à franchir les frontières.

Il est évident que des mesures destinées à protéger les plus vulnérables sont obligatoires. Et il est d’autant plus important de ramener au rang d’être humain les personnes qui sont en position d’influence et peuvent abuser du pouvoir et du statut de « populaire » ou de « célébrité » que leurs activités leur confèrent. Il faut les ramener au statut de citoyen responsable, rendant des comptes comme tout un chacun en cas d’actes répréhensibles ou criminels.

Les leaders religieux-ses, théologien-ne-s, prêcheurs-ses, intellectuel-le-s, imams, aussi brillants soient-ils, ne sont pas l’islam. Ils ne représentent nullement la communauté mondiale d’un billion de musulmans. Ils ou elles n’offrent que des éclairages, des interprétations, des points de vue sur des textes religieux.

A maintes reprises, il est demandé à des non-musulmans de ne pas faire d’amalgame. Cela s’appliquent également aux communautés musulmanes. Lorsqu’un-e musulman-e est sur le banc des accusés, ce n’est pas l’islam qui est l’accusé.

****
Fatima Adamou a été researcher bénévole à l’association Christian Muslim Forum.





Réagissez ! A vous la parole.
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

64.Posté par François CARMIGNOLA le 17/11/2017 21:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@robdosnu
Le dossier, un peu épais, peut permettre d'aller au delà des réflexions superficielles, ou pas.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Islamophobie

En gros, la critique et la détestation des religions et de leur soutiens bornés ou abusés est LEGITIME. S'y opposer en brandissant un mot forgé dans un contexte radicalement différent (en fait radicalement contraire), ne l'est pas. C'est du moins ce que je prétends et cela est parfaitement débatable.

Je le rappelle, les utilisations premières (historiquement ) du mot sont une critique dans le monde colonial du début du XXème siècle de l'attitude qui voudrait affaiblir le pouvoir traditionnel musulman ALORS qu'il est utile au maintien du pouvoir colonial et à la séparation ethnique de populations soumises à des lois distinctes.

http://islamophobie.hypotheses.org/193
(Je me fais un plaisir ici de citer Marwan Mohammed !)

Le sens "premier" du mot est donc à la fois le contraire exact de son acception moderne ET AUSSI le sens exact (retourné) de l'intention implicite des activistes de l'islam politique. Car ceux ci veulent assimiler en Europe peuples récemment immigrés et sujets pour des lois distinctes soit disant "religieuses", cela afin de pouvoir asseoir leur propre domination.

Voilà selon moi, et d'autres, l'enjeu du débat, qui se situe très au delà de ridicules accusations de racisme tout justes dignes de fanatiques embrigadés.

Votre mépris insultant, qui je vous le rappelle vous discrédite grandement, est donc tout à fait hors...  

63.Posté par Rob89 le 15/11/2017 22:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Au fait, A propos de cette étrange idée qui vous habite que si l’on utilise le mot « islamophobie » on doit forcément être un « agent de l’islam politique » (idée que seul un fou pourrait effectivement sérieusement entretenir), comme je vous le disais, il semblerait que même notre bon vieux dictionnaire Larousse soit lui aussi un « agent de l’islamisme » :o

http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/islamophobie/186470?q=islamophobie#10927814

Vous en avez sur la planche, du travail, spa?

62.Posté par Rob89 le 15/11/2017 22:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@robepetiteetnoire Une vraie pâte, le furieux, il devient presque gentil. »

Vous n’y êtes pas du tout. Furieux ? Mais non, voyons, on devient furieux avec des gens sérieux, crédibles, intelligents, qui comptent etc. Vous, en tant que troll attitré à Saphirnews, vous êtes notre jouet lol. On vous ballade, on vous amuse, comme dans le Dîner de cons, et comme ce pauvre Villeret, plus vous blablattez plus vous avez l’air bête, inculte, et sans rien, mais alors absolument rien d’intéressant à dire sur quoi que ce soit. Vous n’aviez pas compris ?

« Toujours enferré cependant dans son refus puéril d'allonger trois mots dotés de sens au delà de ses préjugés et des lieux communs de sa chapelle: un enfant buté et rétif. «

C’en serait presque beau. De la vraie poésie. J'en suis tout ému :)

« Le viol est effectivement l'essence de l'islam politique tel que le représente le Victor Hugo suisse, Tariq Ramadan: c'était bien ce que j'ai dit. Je le répète. Vos petites mâchoires antiracistes claquent dans le vide. «

Oui, certes, nous avions bien compris que « l’essence de l’islam politique, c’est le viol sur mineures », thèse absolument convaincante et sensée provenant à l’évidence d’un esprit éclairé, et non d’un « cinglé » comme l’a fort malencontreusement dit notre ami Melen, qu'il faut excuser. Qui ne verrait en effet pas la sagesse, la profondeur et la justesse de cette analyse ? Mais vous n’avez toujours pas compris ou pas bien lu la question, même si elle était pourtant simple.

Bon, on r...  

61.Posté par François CARMIGNOLA le 15/11/2017 21:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@robepetiteetnoire Une vraie pâte, le furieux, il devient presque gentil. Toujours enferré cependant dans son refus puéril d'allonger trois mots dotés de sens au delà de ses préjugés et des lieux communs de sa chapelle: un enfant buté et rétif.

Le viol est effectivement l'essence de l'islam politique tel que le représente le Victor Hugo suisse, Tariq Ramadan: c'était bien ce que j'ai dit. Je le répète. Vos petites mâchoires antiracistes claquent dans le vide.

Bon je vais vous laisser mijoter votre réponse quelques heures: ne vous inquiétez pas, je suis toujours là, n'hésitez pas à invoquer mon nom encore.

60.Posté par Rob89 le 15/11/2017 21:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ha je vois que le troll islamophobe et raciste de Saphirnews est sorti de son trou lol.

Par contre, toujours aucune réponse aux questions pourtant simples : alors, père François, l’islam, son « essence », c’est le viol ou pas ?

On attend la réponse. Vous seriez devenu timide ? Honte de vos « opinions » ? Allez, un peu de courage, personne ne vous en voudra :)

« Pour le contenu intellectuel »

Là je vous arrête tout de suite : « intellectuel » dans un post du gars Carmignola, ça s’appelle un oxymore.

« aucun détail ni sur l'islamophobie coloniale (une révélation ça prend du temps à aller jusqu'au bulbe), ni bien sur au sujet de la liaison entre islamisme et salafisme, laissée au soin des lectures qu'il suggère. »

Ha, en fait, vous voudriez un cours ou que je resume pour vous éviter de lire ou de réfléchir. Aucune chance. Estimez-vous déjà heureux que je vous aie donné quelques références car c’est franchement donner de la soupe aux cochons. Mais maintenant en plus il faudrait vous faire la synthèse rapide en une page et 2 minutes. C'est pas un poil vous que vous avez dans la main, c'est un baobab! :o

Toutes ces explications elles sont par exemple chez Godard, un des meilleurs specialistes de l’islam, et de nombreux autres. Mais lui c'est un bon debut.

Bon le reste c’est des trivialités donc on passe.

Allez, la lecture vous attend, ne mourez pas aussi idiot, bigot et inculte que vous l’êtes en ce moment. On essaye de vous aider ici, vous savez, mais faut que vous y mettiez un peu du ...  

59.Posté par François CARMIGNOLA le 15/11/2017 21:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@robedemariée: Trois réponses successives désespérées et pathétiques du troll ébranlé ! Quel honneur ! Il se lance en plus dans le tutoiement: après l'approbation partielle, il s'énamoure.
Pour le contenu intellectuel, par contre, macache: aucun détail ni sur l'islamophobie coloniale (une révélation ça prend du temps à aller jusqu'au bulbe), ni bien sur au sujet de la liaison entre islamisme et salafisme, laissée au soin des lectures qu'il suggère.
Submergé par ses affects, le débatteur s'étouffe de rage: auriez vous besoin qu'on vous tape dans le dos, mon petit vieux ?

58.Posté par Rob89 le 15/11/2017 06:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oh François, t’es réveillé lol ?

Tiens, regarde la une aujourd’hui :

« Jeunesses Socialistes : 8 femmes portent plainte pour harcèlement sexuel »

http://www.liberation.fr/france/2017/11/14/harcelement-sexuel-chez-les-jeunes-socialistes-8-femmes-accusent_1610032

Donc, dans ta logique à la mords-moi-le-nœud, « l’essence » du socialisme, c’est le viol, spa ? Vu qu’y a pas de raison que ce qui vaudrait pour Ramadan ne vaille que pour lui et jamais aussi pour les autres.

En fait, dans cette même logique de grand benêt islamophobe, « l’essence » du cinéma, ce serait aussi le viol, vu l’affaire Weinstein.

Au fait, pour reprendre le cas de Victor Hugo, violeur invétéré de ses bonnes et autres, l’essence de la poésie française, c’est le viol. Crénomdedjou !

Quant au Catholicisme, étant donné la pédophilie de masse des curés, là à l’échelle planétaire et pendant des siècles, c’est aussi le viol, et d’enfants. Etcetera

Ca en fait ça dis donc des cultures, religions, idéologies y compris les athéismes dont « l’essence » est « le viol » :o

Tu vois ce qui se passe quand on « raisonne » comme un nul de façon aussi absurde ?

Bon, merci pour la rigolade la journée. Toi, dans le genre troll sans cervelle, tu ne déçois jamais ;)

57.Posté par Rob89 le 15/11/2017 00:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oh François, regardez : même France Inter, première chaîne d’état, est un « agent de l’islam politique » qui utilise le mot « islamophobie » sans complexe, comme tous les autres grands media, du reste !!!

Ha là là, on est vraiment envahis de partout par ces "agents de l'islamisme", spa ??? (rires moqueurs)

https://www.franceinter.fr/politique/une-journaliste-infiltree-denonce-l-islamophobie-du-fn

56.Posté par Rob89 le 14/11/2017 23:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
« Ainsi donc ce sont Macron et Cazeneuve (pourquoi Cazeneuve?) qui ont maintenant vos suffrages.’

Après la crasse ignorance et inculture, maintenant vous affichez votre malhonnêteté intellectuelle. Qui vous a dit que ces deux là avaient mes « suffrages » où ce que je pensais d’eux ?

Je vous ai simplement signalé qu’ils utilisent eux aussi le mot « islamophobie », n’ont jamais démenti la réalité du phénomène et encore moins le mot, et donc que d’après vous et votre « logique » à la mord-moi-le-nœud (genre « si on utilise le mot c’est qu’on est islamiste »), ils sont donc eux aussi des « agents de l’islam politique ». Relisez-vous si vous ne savez même plus ce que vous avez dit la veille.

Je repose donc la question car on remarque aussi que vous n’avez pas le courage d’y répondre : alors, Macron et Cazeneuve, agents de l’islam politique ou pas, vu qu’ils parlent sans complexe de l’islamophobie comme tant d’autres ?

« Seraient ils eux aussi admirateurs de Tariq Ramadan ? Il va falloir que je les relise pour m'en assurer. «

Vous voulez dire les écouter à la télé ha ha ha ! Je vous épargne l 'effort : ni l’un ni l’autre n’a jamais commenté Ramadan en rien, ni avant ni après les accusations.

« Le "on se croirerait à Raqqa" ne vous a pas fait rire et vous "passez".

Comme déjà dit, votre humour est au même niveau que vos lectures (=inexistant lol) Mais je me demandais quel temps c’est, ca, « on se croirerait» HAHAHAHA !

Bon je voulais vous épargner une moquerie de plus, mais puisque v...  

55.Posté par François CARMIGNOLA le 14/11/2017 21:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@robàfleurs cite pour de vrai, lui sait comment faire, mais exagère:
la citation tourne à la duplication, vous allez lasser et me faites trop d'honneur: faites qu'au moins votre critique soit plus longue que son objet. Ou bien je vais vous poursuivre pour plagiat.

Ainsi donc ce sont Macron et Cazeneuve (pourquoi Cazeneuve?) qui ont maintenant vos suffrages. Deux fois. C'est trop à mon avis, mais cela n'engage que moi. Seraient ils eux aussi admirateurs de Tariq Ramadan ? Il va falloir que je les relise pour m'en assurer.

Le "on se croirerait à Raqqa" ne vous a pas fait rire et vous "passez". Vous avez tort: recitez le, mes cuisses n'en seront que plus rouges, au moins autant que vos fesses.

Merci pour le "rhétorique", je m'en excuse, mais je le compte comme une citation supplémentaire, désolé.

Oui ! "islamophobie" est un mot du vocabulaire colonial: absolument exact ! Il désigne le contraire de ce qu'il faut faire: laisser le religieux arriéré gérer légalement l'indigène abruti sous le nom de "musulman", ce qui garantit la domination militaire raciste. Vous avez donc compris ce que je voulais dire et me donnez ainsi raison sur toute la ligne, et cela sans le vouloir.

Bien loin de vous mépriser, donc, ou à peine, je ne puis que vous remercier.
Vous n'en avez pas assez de vous faire moquer de la sorte?

54.Posté par Rob89 le 14/11/2017 14:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
« @robdusoir »

Quand notre troll islamophobe de Saphirnews s’essaye à l’humour, c’est au moins aussi convaincant que lorsqu’il essaie de paraître intelligent :(

« La répétition en boucle de la même citation superficielle et hors de propos vous suffit. «

Une citation, c’est une phrase ou un extrait de livre. Vous vouliez sans doute dire « référence ». (Oui je sais, tout ça pour vous c’est du chinois)

« Nous ne saurons donc pas, réexprimée avec vos mots à vous, pourquoi l'islamisme n'est pas un salafisme. Quel dommage... «

Vous êtes tellement paresseux que vous voudriez que l’on vous résume en 3 phrases un ou des livres entiers, afin de vous évitez à faire l’effort de les LIRE.

« Lire » ? Vous savez, ce beau verbe de 4 syllabes sans lequel on n’est, comme vous, et ne sera jamais un vrai Français ?

« En attendant, les "spécialistes" de l'islam l'expliquent, yaka écouter (sans rien dire?). Une question: faut il les apprendre par coeur ? «

Ha non, juste les lire ou écouter, pour voir. Simple, non?

« Déconsidérés »

Que nenni. Ca encore c’est prendre ses désirs pour des realités.

« soit par des viols soit par des soutiens maladroits aux violeurs, les spécialistes en question restent selon vous incontournables, mais ce n'est que le sujet qui nous occupe nous, et pas vous. «

Et votre lâcheté de ne pas avoir le courage de parler pour vous seul, car vous êtes notre seul troll ici, se lit encore dans ce « nous » abusif. Y’as pas de « nous » autour de vous, mon pauvre bonhomme, juste vous, a...  

53.Posté par François CARMIGNOLA le 14/11/2017 07:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@robdusoir La répétition en boucle de la même citation superficielle et hors de propos vous suffit. Nous ne saurons donc pas, réexprimée avec vos mots à vous, pourquoi l'islamisme n'est pas un salafisme. Quel dommage...
Une piste: Tariq Ramadan est un homme moderne, au fait des techniques avancées de la nouvelle séduction, on l'a découvert récemment.

En attendant, les "spécialistes" de l'islam l'expliquent, yaka écouter (sans rien dire?). Une question: faut il les apprendre par coeur ?
Déconsidérés soit par des viols soit par des soutiens maladroits aux violeurs, les spécialistes en question restent selon vous incontournables, mais ce n'est que le sujet qui nous occupe nous, et pas vous.
Il me semble ainsi que déconsidéré par votre soutien à l'insoutenable, incapable de conceptualiser quoique ce soit de sensé, votre petite position hargneuse sans objet et sans raison soit clairement enfoncée. On se croierait à Raqqa.

Je vois que vous tentez d'introduire le mot "islamophobie", parangon de l'accusation de racisme décernée au "bigots anticléricaux". Magnifique illustration de la pensée de bois enchassée dans la langue de bois, l'expression est pourtant la marque même de la propagande de l'islam dit politique.
Votre démonstration finale en forme de déni l'illustre parfaitement.

Pour clarifier, l'expression "islam politique" a des avantages que "islamophobie" n'a pas. D'abord, ce n'est pas un néologisme, ensuite il qualifie une forme d'islam, et non pas TOUT l'islam, comme vous ...  

52.Posté par Rob89 le 13/11/2017 19:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
« Attaché aux vérités démontrées (Victor Hugo est un prédateur sexuel connu, en tout cas autant que Tariq Ramadan) »

Rectification : bien plus. Et pour Ramadan, il me semble qu’en démocratie et dans notre République, c’est à la justice de trancher et punir si besoin est.

« il m'enjoint d'examiner la preuve par 9 que le salafisme n'est pas l'islamisme »

Point du tout, mais que nenni. Je ne vous enjoins rien du tout, je vous explique et vous donne des références de spécialistes de l’Islam en France dont Bernard Godard qui eux l’ont très bien expliqué.

Mon pauvre ami, avec l’esprit obtus, la bigoterie anti-cléricale dépassée, et l’absence totale de culture et lecture qui se lit à chacun de vos posts, sans compter votre islamophobie grossière de café du commerce (mes excuses aux cafés du commerce qui ne méritent pas ca), vous seriez bien incapable de démontrer quoi que ce soit si vous deviez le faire.

« administrée par un conseiller des puissants qui semble ne pas s'être intéressé à l'essentiel. C'est à dire à l'islam politique fasciste, celui de Tariq Ramadan précisément dont il a de plus, explicitement loué les cotés positifs. «

Absolument, ses livres sont excellents. Bon, pour cela, il faut déjà les avoir lus bien sȗr, et comme votre seule culture à vous c’est la télé, ce n’est surement pas avec vous que quiconque peut avoir une discussion intelligente ! Mais vous êtes marrant, en tant que troll islamophobe de Saphirnews. Chaque média en a un, ils sont souvent marrants, ici, c’e...  

51.Posté par Lina le 13/11/2017 13:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Votre site est merveilleux ! Je vous souhaite une très bonne continuation.

voyance en ligne

50.Posté par François CARMIGNOLA le 13/11/2017 08:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Rob93 rame à contre courant.
Attaché aux vérités démontrées (Victor Hugo est un prédateur sexuel connu, en tout cas autant que Tariq Ramadan), aux innombrables livres pleins de bon sens publiés par icelui, il m'enjoint d'examiner la preuve par 9 que le salafisme n'est pas l'islamisme, administrée par un conseiller des puissants qui semble ne pas s'être intéressé à l'essentiel.
C'est à dire à l'islam politique fasciste, celui de Tariq Ramadan précisément dont il a de plus, explicitement loué les cotés positifs.
Là est toute la question: l'essence de l'islam politique fasciste est le viol, oui: celui des consciences crédules de toutes origines, et celui de leurs femmes.
Lié (et au combien) à la confrérie des frères musulmans, notre prédateur est débusqué. Continuez à le défendre avant de réaliser votre égarement.

1 2 3 4 5