Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Tunisie : Amina fugue, sa mère crie à l'instrumentalisation

Rédigé par La Rédaction | Mardi 16 Avril 2013



Cette fois, Amina a bien disparu. La jeune Tunisienne a fui le domicile familial a déclaré sa mère, lundi 15 avril. « Ma fille a quitté vendredi à notre insu la maison et nous ne savons pas depuis où elle se trouve », a-t-elle indiqué.

« J’ai peur pour ma fille qui suit un traitement psychiatrique depuis six ans », a-t-elle poursuivi, ajoutant qu’elle venait de demander conseil au médecin d’Amina à Tunis et qu’elle comptait aussi se rendre dans l’après-midi au ministère de l’Intérieur pour déclarer la fugue de sa fille.

Amina avait créé la polémique en postant sur Internet des photos d’elle seins nus à la manière du mouvement des Femen, à la mi-mars. Après cet acte, sans nouvelles d’elle, les Femen avaient signalé sa disparition. De fausses rumeurs sur son kidnapping avaient alors été véhiculées. On l’a disait retenue de force dans un hôpital psychiatrique. Amina était devenue un étendard pour ceux qui souhaitaient critiquer l’islam.

Pourtant, quelques jours plus tard, elle accordait une interview à Canal + alors qu’elle se trouvait dans une maison avec sa famille. Amina y désapprouvait l’action des Femen devant la Grande Mosquée de Paris.

Pourtant aujourd’hui, dans une vidéo postée par les Femen sur Facebook, elle explique en anglais avoir été retenue de force par sa famille.

« Elle s’est enfuie par elle-même, mais nous l’avons aidée à trouver un endroit dans lequel elle serait en sécurité. Nous avons tenté de la persuader de quitter la Tunisie, mais elle nous a répondu qu’elle ne partirait qu’après y avoir manifesté seins nus! », raconte Inna Shevchenko, cofondatrice des Femen, à Paris Match.

« Des parties instrumentalisent l’histoire de ma fille au détriment de son intérêt (...). Il n’y eu jamais d’histoire de kidnapping, nous essayons simplement de protéger notre fille en refusant de la laisser sortir toute seule par mesure de sécurité », se défend la maman de la lycéenne de 19 ans. Les farouches opposants à l’islam ne manquent pas d'utiliser l'histoire d'Amina pour dénigrer la religion musulmane.

Lire aussi :
Amina condamne l’action des Femen devant la mosquée de Paris (vidéo)
Des femmes seins nus devant la Grande Mosquée de Paris
Tunisie : fausses rumeurs sur le sort d’Amina la Femen
Notre-Dame de Paris : des femmes aux seins nus choquent