Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Toulouse : le CFCM réagit à la fusillade au collège juif

Rédigé par La Rédaction | Lundi 19 Mars 2012



Le président du Conseil français du culte musulman, Mohammed Moussaoui, s’est déclaré « horrifié » par l’acte criminel commis, lundi 19 mars au matin, devant un collège juif de Toulouse. Vers 8 h, un individu, descendu de son scooter, a ouvert le feu sur les personnes qui se trouvaient devant le collège-lycée juif du 33 rue Jules-Dalou. Un professeur de 30 ans et trois enfants âgés de 3, 6 et 10 ans ont trouvé la mort dans la fusillade. Un adolescent de 17 ans a également été grièvement blessé.

Le président du CFCM a exprimé toute sa « solidarité et celle des musulmans de France à l'ensemble de la communauté juive ». « J'espère que l'enquête permettra de retrouver rapidement l'auteur de cette barbarie condamnable de la façon la plus ferme », a-t-il ajouté.

« Absolument tout sera mis en œuvre pour retrouver le tueur », a affirmé le chef de l'Etat. Les lieux confessionnels dans toute la France, et particulièrement les écoles juives, devraient faire l’objet d’une surveillance accrue selon le ministère de l'Intérieur.

Nicolas Sarkozy a immédiatement qualifié cette fusillade comme une « tragédie nationale » avant de se rendre à Toulouse. François Hollande, qui s'y être rendu, a appelé à l'unité nationale face à une « ignominie ». Il est bien trop tôt pour qualifier les crimes mais les responsables du Parti socialiste ainsi que François Bayrou, ont très vite parlé d’assassinats « antisémites ». Une tuerie au « caractère antisémite aussi évident qu'abject », a même déclaré M. Hollande.

Les armes utilisées par le tueur seraient du même calibre que celles de la fusillade sur des parachutistes à Toulouse et à Montauban les 11 et 15 mars dernier, où trois militaires, dont deux de confession musulmane, avaient trouvé la mort, a annoncé le procureur.

Lire aussi :
Mosquée d’Arras : le meurtrier présumé interné, le CFCM réagit
Agression mortelle à la mosquée d'Arras, indignation des musulmans