Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Syrie : la prière du vendredi annulée après le massacre de 200 civils

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 29 Avril 2016



La Mosquée des Omeyyades à Alep en 2010.
La Mosquée des Omeyyades à Alep en 2010.
Le conseil religieux indépendant, formé dans les quartiers rebelles d’Alep, a recommandé la suspension de la prière du vendredi 29 avril.

« En raison de la campagne sanglante menée par les ennemis de l'Humanité et de la religion à Alep et en raison du risque encouru par les fidèles rassemblés en même temps dans un même lieu, le majlis charii (le conseil religieux, ndlr) recommande, pour la première fois, aux mosquées de suspendre la prière du vendredi », explique un communiqué publié la veille.

La ville syrienne a connu des bombardements importants tout au long de la semaine. Les raids de l’armée de Bachar al-Assad ont coûté la vie à 123 civils dont 18 enfants selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH). Un des bombardements visant l'hôpital Al Qods, soutenu par Médecins sans frontières (MSF) avait provoqué la mort d'au moins 27 personnes. L’OSDH rapporte également que les bombardements rebelles de zones sous contrôle de l’État ont fait 71 morts dont 13 enfants.

La trêve, conclue fin février entre le régime syrien et les grandes puissances, est enterrée depuis bien longtemps dans la région. Il s’agit de la semaine la plus meurtrière depuis la division en deux de l’ex-capitale économique de la Syrie en 2012.

Lire aussi :
Alerte Syrie : la grande mosquée des Omeyyades détruite
Syrie : la grande mosquée d’Alep perd son minaret