Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Sorties scolaires : la victoire judiciaire des mères voilées de Méru

Rédigé par La Rédaction | Samedi 2 Janvier 2016



Sorties scolaires : la victoire judiciaire des mères voilées de Méru
A Méru, dans l’Oise, les mères musulmanes, parce qu’elles étaient voilées, étaient interdites depuis deux ans d’accompagner les enfants lors de sorties scolaires organisées par les écoles communales par le directeur académique des services de l’Education Nationale (DASEN) d’Amiens. Ce dernier voulait imposer à ces parents la stricte neutralité à laquelle doivent se plier uniquement les fonctionnaires dans l’Education nationale.

Deux ans après cette décision discriminatoire, le tribunal administratif d’Amiens a annulé la directive du Dasen, donnant raison aux 13 mères voilées qui avaient porté plainte. Le verdict a été rendu le 22 décembre 2015 après une audience au tribunal qui s’est tenue le 17 novembre. La cour a estimé que la décision, prise en décembre 2013, est illégale.

Le juge a par ailleurs condamné l’Etat à verser à chacune des mères la somme de 500 euros au titre des frais d’avocat, a précisé le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF), qui salue la décision de même que la ténacité des plaignantes.

La directive du Dasen a été rendue possible par l’existence de la circulaire Chatel, soutenue par Vincent Peillon avant d’être critiquée en 2014 par son successeur au ministère de l’Education nationale Najat Vallaud-Belkacem. Cette victoire judiciaire met un coup d’arrêt aux discriminations à l’égard des mères voilées dans les écoles.