Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Royaume-Uni : un prix islamophobe pour Charlie Hebdo

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 13 Mars 2015



Royaume-Uni : un prix islamophobe pour Charlie Hebdo
Deux mois après les attentats, la Commission islamique des droits de l'homme (IHRC) a décerné, samedi 7 mars, son prix de l’islamophobe international de l’année à Charlie Hebdo.

Le président de cette organisation musulmane britannique Massoud Shadjareh a expliqué qu’il s’agissait d’une récompense « ironique ». « Dans un certain sens, je trouve que c'est approprié. Charlie Hebdo reprochait aux musulmans de ne pas avoir de sens de l'humour et de tout prendre au premier degré. On nous demandait de ne pas trop prendre ces critiques au sérieux », a déclaré le président de l’IHRC à Newsweek.

Il a précisé que « l’écrasante majorité des gens ont voté pour Charlie Hebdo ». Face à l’hebdomadaire satirique, concourraient dans la même catégorie Benjamin Netanyahou et Barack Obama.

Massoud Shadjared qualifie l’attaque contre Charlie Hebdo de « barbare », mais ne dégage pas l’hebdomadaire de toute responsabilité. Se référant aux manifestations survenues dans des pays musulmans à la suite de la publication du « Numéro des survivants », le président de l’IHRC tient à souligner que la publication de dessins dans l’hebdomadaire a provoqué la mort de plusieurs personnes. « On ne peut pas dire qu'un côté est responsable et l'autre pas », a-t-il assuré.

L’IHRC est une organisation non gouvernementale basée à Londres. Fondée en 1997, elle a un statut de conseiller auprès de l’ONU depuis 2007. L’organisation décerne tous les ans des prix islamophobes, depuis 2011 sous la forme actuelle, l’année où Massoud Shadjareh est devenu président de l’IHRC.

Lire aussi :
« Non, je ne suis pas Charlie » : lettre ouverte au peuple français
Attaque contre Charlie Hebdo : l’unanimité des musulmans face à l’horreur
Une fusillade à Charlie Hebdo fait plusieurs victimes, dont Cabu et Charb
Caricatures : Charlie Hebdo surfe sur la vague de la provoc islamophobe