Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Présidentielle : « un milion de Français arabo-musulmans » ont voté FN au premier tour

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 27 Avril 2012



Qui a dit que les musulmans étaient tous opposés aux thèses du FN ? Pas Farid Smahi. L’ex-membre du bureau politique du FN affirme à France 24 qu’« environ un million de Français arabo-musulmans ont voté pour Marine Le Pen le 22 avril, soit plus de 15 % des six millions d’électeurs qui ont accordé leur voix à la présidente du FN ». Ce chiffre ne s'appuie sur aucun fait mais un constat : Farid Smahi fait bien partie de ces musulmans qui ont voté pour la candidate de l'extrême droite au premier tour.

« Contrairement à ce que beaucoup de gens pensent, au risque de surprendre, la plupart des Arabes et des musulmans qui ont voté Marine Le Pen au premier tour font partie de ceux qui sont arrivés en France depuis peu de temps et non ceux qui sont nés ici. Il s’agit de médecins, ingénieurs ou artisans qui avaient un travail dans leurs pays d’origine, au Maghreb, mais qui ont décidé de fuir la tyrannie qu’ils subissaient », précise même Farid Smahi.

Ce père de famille d’origine algérienne s’est engagé très tôt auprès du FN. Aujourd’hui, ce militant, qui déclare défendre la cause palestinienne, n'est plus membre du parti car il ne supporte pas le rapprochement de Marine Le Pen « avec les sionistes ». Cependant, il reste toujours très proches de ses idées politiques.

Les attaques répétées de Marine Le Pen contre les musulmans ne le gênent pas. Pas surprenant, pour quelqu’un qui « n’aime plus la viande halal » et qui ne « supporte pas les femmes voilées ». « La France est un beau pays, où le soleil ne se couche pas. On y boit du vin et on y mange du porc. Mes compatriotes musulmans doivent se calmer parce qu’ils n’ont pas à imposer leur religion à cette société. Il faut aussi qu’ils arrêtent de prier dans les rues, parce que les rues sont faites pour les voitures et les bus. Et même le Prophète Mahomet, s’il était vivant aujourd’hui, prendrait le TGV et mettrait des costards à la mode. La France, soit on l’aime, soit on la quitte », affirme-t-il. En voici un qui n'a pas peur d'exprimer ouvertement ses idées.

Nicolas Sarkozy, qui a déclaré que « le FN est compatible avec la République » comptera sans doute M. Smahi parmi ses soutiens.

Lire aussi :
Le FN change de nom, pas le fond
Présidentielle 2012 : le score historique du FN détonne mais préoccupe
Le FN dit non au voile dans les transports en commun
PACA : un élu FN dénonce l'islamophobie de son parti et démissionne