Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Près de la moitié de la nourriture mondiale finit à la poubelle

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 11 Janvier 2013



Entre 30 % et 50 % des 4 milliards de tonnes d'aliments produites chaque année sur la planète, soit entre 1,2 et 2 milliards de tonnes, finissent à la poubelle. C’est le constat consternant que fait l'Institution of Mechanical Engineers (IME), l'organisation britannique du génie civile, dans un rapport intitulé « Global Food ; Waste Not, Want No »t publié jeudi 10 janvier.

Alors que 860 millions de personnes dans le monde sont victimes de malnutrition, ce gaspillage est une aberration. Mais quelles sont les raisons de tant de gâchis ?

Dans les pays en développement, les mauvaises pratiques agricoles, les infrastructures inadaptées et les lieux de stockage peu performants sont à l’origine de ce gaspillage. On constate ainsi qu’en Asie du Sud-Est, les pertes en production rizicole représentent entre 37 et 80 % du total, soit près de 180 millions de tonnes par an.

En revanche, dans les pays développés, le gaspillage est surtout dû au comportement des distributeurs et des consommateurs, fait remarquer l’IME car les méthodes de production, de transport et de stockage sont efficaces. Pour exemple, en Europe et aux Etats-Unis, jusqu'à la moitié de la nourriture achetée est jetée par les consommateurs eux-mêmes.

L’IME pointe du doigt les promotions qui incitent à acheter plus que l’on peut consommer, des dates de péremption inutilement strictes et l'exigence des consommateurs occidentaux pour des produits alimentaires esthétiquement parfaits. « 30 % de ce qui est récolté dans les champs n'arrivera jamais sur le marché (essentiellement au supermarché) en raison de la sélection de la forme, de la qualité et de l'impossibilité à se conformer à des critères purement esthétiques », rapporte sur ce dernier point IME.

L’organisation appelle l'Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) à travailler avec la communauté internationale d’ingénieurs pour la mise en place d’infrastructures performantes dans les pays en développement et appelle les gouvernements des pays développés à faire en sorte de changer les mentalités des consommateurs et décourager les pratiques de gaspillage des supermarchés.

Cette prise de conscience devient urgente car l'ONU prévoit qu’en 2075, il y aura 9,5 milliards d'habitants sur terre, soit 2,5 milliards de bouches supplémentaires à nourrir.

Lutter contre le gaspillage, entraînerait un gain de 60 à 100 % nourriture sans augmenter la production.

Face à cet enjeu crucial pour l’avenir de l’Humanité, le ministre délégué à l'Agroalimentaire, Guillaume Garot, a lancé, en octobre dernier, une campagne contre le gaspillage avec le site internet Gaspillagealimentaire.fr véhiculant les bonnes pratiques.

Lire aussi :
Le gaspillage n’est pas halal !




Loading