Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 

Sur le vif

Plus de 1 500 jeunes musulmans ont nettoyé les rues de villes britanniques pour le Nouvel an 2020

Rédigé par Benjamin Andria | Vendredi 3 Janvier 2020 à 18:55

           


Plus de 1 500 jeunes musulmans se sont portés volontaires pour nettoyer les rues de villes britanniques le jour du Nouvel an 2020. © AMYA
Plus de 1 500 jeunes musulmans se sont portés volontaires pour nettoyer les rues de villes britanniques le jour du Nouvel an 2020. © AMYA
A l’initiative de l’Association des jeunes musulmans ahmadis (AMYA), plus de 1 500 personnes se sont portés volontaires, mercredi 1er janvier, pour débarrasser les rues des villes britanniques des détritus de fêtes de fin d’année.

Aussi bien en Angleterre (Londres, Manchester, Surrey, Walsall) qu’en Ecosse (Edimbourg, Glasgow) et au Pays de Galles (Cardiff), des centaines de jeunes ont débuté le nettoyage des rues après la prière du matin et ont assez vite rempli des centaines de poubelles.

Ce n’est pas la première fois que l’AMYA organise une telle action mais ce sont toujours plus de bénévoles qui y prennent part chaque année. « Il ne s’agit pas seulement de garder notre environnement propre, c'est aussi l’occasion de rappeler à nos jeunes musulmans le devoir qu'ils ont de servir leur pays », a affirmé à Metro l’imam Qamar Ahmed Zaffar.

« Plus que cela, il s'agit également d'essayer d'inculquer des changements dans le mode de vie des jeunes. Nous sommes habitués à voir une quantité de nourriture et de plastique gaspillée, et de tels événements rappellent à quel point la consommation actuelle détruit notre planète », a-t-il ajouté.

« Le nettoyage de nos rues nous offre également la possibilité de devenir de meilleurs musulmans, car la propreté fait partie intégrante de notre foi », a signifié un responsable de l’antenne d’AMYA à Surrey à la presse locale. « Sacrifier quelques heures peut faire une énorme différence », a-t-il indiqué, rappelant que l’action du 1er janvier s’inscrit dans la continuité d’autres actes réalisés pendant la période des fêtes de fin d’année.

Les bénévoles d'AMYA ont ainsi collecté de l'argent pour la Croix Rouge britannique, ont visité des hôpitaux pour enfants et des maisons de retraite en offrant au passage des chocolats et des cadeaux aux personnes rencontrées et ont donné de la nourriture à des sans-abri le jour de Noël. L'AMYA est une organisation de jeunesse émanant de l'Association musulmane Ahmadiyya de Grande-Bretagne, qui revendique plus de 8 000 membres.

Lire aussi :
États-Unis : face au shutdown, des jeunes musulmans s’organisent pour nettoyer les parcs nationaux