Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Obama poursuivi pour discrimination envers les musulmans

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 12 Février 2016



Le président des Etats-Unis Barack Obama s'est rendu pour la première fois depuis son élection à la Maison Blanche dans une mosquée américaine, ici celle de Baltimore mercredi 3 février. © ISB
Le président des Etats-Unis Barack Obama s'est rendu pour la première fois depuis son élection à la Maison Blanche dans une mosquée américaine, ici celle de Baltimore mercredi 3 février. © ISB
L’Union américaine pour les libertés civiles (ACLU) a décidé de poursuivre l’administration Obama pour ses programmes de lutte contre « l’extrémisme violent » qui ciblent injustement les musulmans aux États-Unis, a-t-elle annoncé mercredi 10 février. Selon l’ACLU, ces programmes fédéraux posent problème. La définition de ce concept étant jugé comme mal définie et malléable peut amener à l’inspection officielle de tous les musulmans.

Hina Shamsi, une dirigeante de l’ACLU, déclare dans son blog qu’elle a été interpellée par les paroles du président Barack Obama lors de sa visite à la mosquée de Baltimore. « Ce qui est grave lorsqu’on écoute le discours du président, c’est la déconnexion entre ces paroles puissantes et les politiques gouvernementales qui visent injustement les Américains musulmans et favorisent un climat de peurs et de discriminations », écrit-elle. Elle ajoute que les plans d’actions de l’administration Obama « stigmatisent les musulmans comme s’ils étaient intrinsèquement suspects, malgré qu’un faible nombre d’entre eux soient impliqués dans des tueries au sein du pays ».

Hina Shamsi explique avoir saisi le Freedom of Information Act, une loi qui permet aux citoyens d’avoir accès à tout document administratif les concernant directement. Cette demande, effectuée dans le but d’obtenir des justifications, n’a pas été suivi d’effets. « Afin de rendre public des informations cruciales, et faire valoir ce que le président Obama a dit dans son discours sur les droits des Américains musulmans, nous poursuivons aujourd’hui son administration », a-t-elle expliqué. La plainte été déposée à la Cour fédérale de Washington et vise le FBI mais aussi les ministères de la Sécurité intérieure, de la Justice, de la Santé, de l’Éducation, des Affaires étrangères.

Cet épisode judiciaire fait écho à la déclassification obtenue le 5 février dernier de 198 photos, preuves de la torture utilisée par les militaires américains en Irak et en Afghanistan durant la présidence de George Bush. Il aura fallu 12 ans pour que l’ACLU obtienne gain de cause.

Lire aussi :
Présidentielles américaines 2016 : pour qui votent les musulmans ?
Barack Obama prononce un discours d'unité à la mosquée de Baltimore
Etats-Unis : le silence d'Obama dénoncé après le meurtre des étudiants musulmans
Iftar à la Maison Blanche : Obama se fait l'avocat d'Israël face aux musulmans




Loading