Connectez-vous S'inscrire






Politique

Présidentielles américaines 2016 : pour qui votent les musulmans ?

Rédigé par Samba Doucouré et H. Ben Rhouma | Mercredi 10 Février 2016

Quel choix feront les Américains de confession musulmane aux élections présidentielles américaines ? La principale organisation musulmane des Etats-Unis a mené l'enquête et délivre ses résultats, à l'heure des primaires qui ont débuté le 1er février pour départager les candidats républicains et démocrates à la Maison Blanche.



Présidentielles américaines 2016 : pour qui votent les musulmans ?
A dix mois de l'élection du futur locataire de la Maison Blanche, les primaires présidentielles américaines sont lancées depuis le 1er février. La place des musulmans aux États-Unis est un des sujets incontournables des débats électoraux. Le Conseil des relations américano-islamiques (CAIR) a publié pour l'occasion une étude sur le comportement électoral des Américains de confession musulmane. Près de 2 000 d'entre eux résidant dans les États où ils sont les plus nombreux, à savoir New York, l'Illinois, la Floride, le Texas et la Virginie, ont été sondés.

Premier constat : les musulmans votent bien plus que le reste de leurs compatriotes a priori. 74 % déclarent qu’ils iront placer un bulletin dans les urnes pour les primaires, plus encore si on considère qu'une partie des 14 % ayant refusé de répondre à la question sont de potentiels électeurs. À titre de comparaison, le taux de participation des Américains aux présidentielles oscille généralement entre 50 et 60 %.

Second constat : l’islamophobie est la préoccupation première des musulmans aux États-Unis. 30 % des sondés placent ce sujet en tête. En deuxième position vient la situation économique du pays (24 %), suivie de la politique de santé publique (14 %). « L’augmentation du nombre de votants musulmans qui affirment qu’ils iront aux urnes pour les primaires indique une mobilisation civique importante, qui pourrait en partie être motivée par la montée de l’islamophobie dans tout le pays », explique Robert Mc Caw du CAIR.

En 2014, dans un sondage similaire, l’islamophobie figurait au troisième rang des préoccupations. Entre-temps, l'ascension fulgurante sur la scène internationale de l'Etat islamique, qui a revendiqué de très nombreux attentats dont ceux de Paris en janvier et novembre 2015 et de San Bernadino, près de Los Angeles, en décembre de la même année, ont été à la source d'une explosion des actes antimusulmans. Ces derniers ont aussi été attisés par les discours politiques islamophobes de candidats à la course présidentielle.

Selon le CAIR, les musulmans américains se prononcent majoritairement en faveur d'Hillary Clinton avec 52 % d'intentions de vote.
Selon le CAIR, les musulmans américains se prononcent majoritairement en faveur d'Hillary Clinton avec 52 % d'intentions de vote.

Clinton préférée des musulmans, la surprise Trump

Le troisième constat qui suit est la conséquence de l'inquiétude grandissante autour de l'islamophobie. Les musulmans votent très largement en faveur des démocrates (67 %) tandis que les candidats républicains n’attirent que 15 % des intentions de vote.

Un résultat qui n’est pas étonnant au regard des discours teintés de xénophobie et d’islamophobie côté républicain. Ben Carson, qui refuse de voir un président musulman à la tête des Etats-Unis, recueille 0 % des intentions de vote contre 2 % respectivement pour Ted Cruz et Jeb Bush, frère du prédécesseur de Barack Obama. Celui qui a la côte de popularité la plus forte auprès des musulmans est... Donald Trump, la surprise du sondage puisqu'il recueille tout de même 7 % des intentions de vote.

Côté démocrate, Hillary Clinton, que Barack Obama soutient, recueille l’adhésion de 52% des participants du sondage contre 22 % pour Bernie Sanders. Celui-ci, qui a aussi dénoncé l'islamophobie ambiante lors de sa campagne, a crée la surprise des primaires face à l'ex-First lady.

Selon les dernières statistiques du centre de recherche américain Pew, la population musulmane est estimée à 3,3 millions de personnes aux Etats-Unis en 2015, soit 1 % de la population totale. Elle devrait doubler d'ici à 2050.





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu