Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 

 


Archives

Nos merveilleuses fêtes !

Rédigé par Khadija Chikh | Mercredi 4 Janvier 2006 à 12:03

           

Pourquoi avons-nous autant de mal à montrer à nos enfants la beauté de nos fêtes religieuses ? Lorsque Noël approche nous sommes, nous parents musulmans toujours un peu gênés. A l’école nos enfants vont être baigné pendant au moins 3 semaines dans l’esprit de Noël. Bien sûr ils vont apprendre des choses aucunement liées à la religion : à compter, à mémoriser, etc. Il n’empêche qu’il va leurs rester d’autres choses dans la tête qui (il faut se l’avouer !) ne nous arrangent pas vraiment : le père Noël et ses cadeaux, les sapins et ses décorations, etc. Et voilà notre enfant tout émerveillé.



Nos merveilleuses fêtes !
Lorsque notre petit nous demande si le père Noël va venir à la maison et si nous allons décorer le sapin, nous essayons sans le blesser, de lui expliquer que nous ne fêtons pas Noël. Et il est vrai, nous avons un certain mal à lui montrer combien nous avons nous aussi des fêtes aussi belles et tout aussi importantes. Il reste toujours dans son regard une certaine déception. Une maman me raconta qu'après avoir expliqué à son petit de 4 ans les raisons pour lesquelles en tant que musulmans ils ne fêtaient pas Noël, s'est vu répliquer par ce petit coquin, après un petit temps de réflexion : « Désolé maman, je suis pas musulman ! ». A ses yeux, s'il n'y avait pas de papa-Noël, pas de sapin et pas de cadeaux il n'était donc pas très intéressant d'être musulman !

Il faut alors se demander ce qui manque dans la transmission de notre religion à nos enfants ? Nous avons de belles choses à leurs transmettre, cela ne fait aucun doute : l'amour de Dieu et du Prophète Mohammed (s&s), le merveilleux des histoires des Prophètes, la féerie des anges qui nous entourent en permanence, l'extraordinaire nuit du destin, etc. Alors d'où vient le problème ? Il faut être honnête, il ne peut venir que de nous, parents. Nous avons du mal à communiquer ce merveilleux à nos enfants, parce que nous avons une vision trop austère de notre religion, trop adulte. Nous oublions que nous avons été petits et que tout ce qui avait trait au merveilleux et à l'extraordinaire nous laissait sans voix, les yeux écarquillés. Aujourd'hui lorsque nous parlons de notre religion à nos enfants nous devenons trop sérieux, pas assez drôle, pas assez rêveur. Comme si l'Islam ne pouvait se transmettre que comme ça, sans imaginaire ! Nous savons pourtant que les enfants aiment rirent, s'amuser et s'émerveiller. Il n'y rien de mauvais à ça ! Peut-être faudrait-il donner un peu de rêve à nos petits ? Cela ne veut pas dire du faux. Il ne s'agit pas de trouver un équivalent au père-Noël. Non ! Notre religion est belle et il faut le leurs montrer. Ne laissons personne nous convaincre et pire convaincre nos enfants que l'Islam fait peur. Nous avons beaucoup d'occasions de faire pendant l'année de grands moments de fêtes qui marqueront à tout jamais l'esprit de nos enfants : le Aïd El-Séghir, la Nuit du destin, le Aïd El-Kébir, le Mawlid An-Nabawiy, etc. Dans tous ces jours de fête décorons nos maisons et préparons des gâteaux pour nos chers petits ! Offrons leurs des cadeaux, racontons leurs nos merveilleuses histoires et laissons-les rêver ! Une belle enfance leur permettra de devenir des adultes épanouis.

Nous vous souhaitons à tous une merveilleuse Fête du mouton !

Khadija Chikh
Psychologue / Voyage nocturne éditions

http://www.voyagenocturne.com





Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Ounsa Jean-Paul le 04/01/2006 14:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
chère Khadija, n'étant pas de confession musulmane j'ai lû avec interêt votre récit et la délicatesse de votre article, ce petit "coquin" deviendra grand et je pense qu'il étudiera et mettra en pratique les observances de la religion islamique. Je vous félicite d'avoir traité avec une grande délicatesse ce thème du noël chrétien.

Jean-Paul

2.Posté par REGHIOUI Jennifer le 04/01/2006 19:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
salam

tout comme vos livres que ma petite lit, votre présentation de nos fêtes est un bon rappel pour nous, car peut-être sommes-nous un peu aussi , nous adultes, pris au piège de ces célébrations qui ne sont pas les nôtres! juste à titre de remarque: l'aïd el adha ne se limite pas à être "une fête du mouton" (sans vous blesser, je n'aime vraiment pas cette appellation!)

fraternellement

3.Posté par meriam le 06/01/2006 12:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ce thème est trés important; et vous présenez rés bien les chose. mais tout comme jennifer, je trouve dommage l'appellation de fête du mouton qui est réductrice. restons en à l'aid el adha ou aid el kébir.
salam aleykoum.

4.Posté par ibrahim le 06/01/2006 13:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les musulmans doivent se démarquer de la fête de Noel qui est pour les chrétiens la naissance du « fils unique de Dieu ». Comment un individu raisonnable qui accepte que Dieu a créé le premier homme Adam(psl) sans père,ni mère, à partir seulement de la poussière, peut ‘il en même temps accepter la doctrine de la trinité(le père , le fils et le saint esprit) ? Le miracle de la création de Adam n’est’il pas plus grand que celui de la naissance de Jésus(pse). Dieu qui peut le plus, ne peut ’il pas le moins ? Comment un individu raisonnable peut’il accepter le principe de l’indivisibilité de Dieu et en même temps accepter la doctrine de la trinité qui est son contraire ?
C’est l’empereur romain, Constantin, qui avait fait adopter au troisième siècle la religion de Jésus(psl) comme religion d’Etat . C’était en fait par ruse électoraliste qu’il était devenu adepte de Jésus(psl) qu’il avait fini par ériger en divinité. Les enseignements fondamentaux du prophète Jésus(psl) ,un être humain, sont bafoués dans la doctrine du christianisme Un raisonnement simple et élémentaire permet à tout individu sincère de constater que la doctrine du christianisme est contraire aux enseignements prophétiques constants depuis la création du monde : un Dieu unique et sans associé

5.Posté par ledaron le 07/01/2006 00:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'apprentissage du fait Musulman à nos enfants ne tient qu'à nous Musulmans.Ils nous incombent en tant que parent d'éduquer nos enfants selon nos préceptes.Certains,par complexe d'infériorité,par manque de recul; imiterons par reflexe pavlovien les "coutumes" locales.Les excuses fuseront alors:les enfants sont petits,ils ne comprennent pas,ils se sentiront marginaux etc,etc....La sensibilisation de nos progénitures aux éléments constitutifs de notre foi fait partie de la construction de la personnalité,du devenir identitaire de tout individu.Plus tôt ce processus démarre,plus tôt l'individu construit une identité apaisée,sans schyzophrènie ,non conflictuelle.Il ne tient qu'aux parent de jouer pleinement leur rôle éducatif et de mettre en application le proverbe arabe qui dit:"Qui veut faire quelque chose trouve les moyens;qui veut ne rien faire trouve les excuses".

akhoukoum fillah, ledaron.