Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Mondial 2022 au Qatar : une « erreur » pour Blatter

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 16 Mai 2014



Sepp Blatter, le président de la FIFA, a reconnu que confier l'organisation de la Coupe du monde 2022 au Qatar était une « erreur » lors d’un entretien accordé à la chaîne suisse RTS jeudi 15 mai.

Pourtant, « le rapport technique du Qatar indiquait bien qu'il fait trop chaud en été. Mais le comité exécutif avec une majorité assez large a décidé qu'on (allait) jouer au Qatar », a reconnu le président de la FIFA. Il est « plus que probable » que le Mondial se jouera en hiver, a-t-il réaffirmé, même si le Qatar continue à insister pour qu’il se tienne en été.

Autre controverse abordée au cours de l’interview, les conditions d’attribution de la Coupe du Monde : a-t-elle été « achetée » par le Qatar ? Sepp Blatter a une nouvelle fois réfuté les accusations de corruption, évoquant toutefois une « poussée politique » de la France et de l’Allemagne en particulier. « Nous ne pouvons pas intervenir dans les choix politiques. De grandes entreprises françaises et allemandes interviennent au Qatar, vous savez », a-t-il souligné.

A propos de la réunion tenue par Nicolas Sarkozy à l’Elysée le jour de l’annonce de l’attribution, le 2 décembre 2010, en présence de Michel Platini et du Premier ministre du Qatar, le président de la FIFA a insinué dans un sourire qu'il voyait « mal le président suisse faire de même ».

Ses déclarations interviennent alors que les élections à la présidence de la FIFA approchent. Michel Platini, qui s’était beaucoup investi dans l’attribution du Mondial au Qatar, pourrait se présenter face à Sepp Blatter, qui a annoncé son souhait de poursuivre son mandat.

Lire aussi:
Football : le Mondial 2022 au Qatar aura lieu en hiver (FIFA)
L’exploitation des travailleurs migrants au Qatar dénoncée
Football : le Mondial 2022 acheté par le Qatar ? La FIFA dans la tourmente