Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Sur le vif

Mila reçue par la Grande Mosquée de Paris avec un Coran pour cadeau

Rédigé par Saphirnews (avec AFP) | Jeudi 8 Juillet 2021 à 23:15

           


Mila reçue par la Grande Mosquée de Paris avec un Coran pour cadeau
Mila s'est rendue, jeudi 8 juillet, à la Grande Mosquée de Paris. Accompagnée par son avocat Richard Malka, elle a visité le lieu de culte aux côtés de son recteur, Chems-Eddine Hafiz, au lendemain de la condamnation de 11 personnes pour cyberharcèlement à l'encontre de la jeune femme de 18 ans qui avait tenu des propos polémiques sur l'islam via les réseaux sociaux.

Au cours des deux heures de cette visite privée sous haute sécurité, Mila a reçu des mains du recteur un Coran à la couverture rose. Une « marque de paix très importante pour moi », a indiqué Mila, faisant le voeu que sa présence soit « apaisante pour tout le monde ».

Pour Chems-Eddine Hafiz, « l'islam est une religion que, bien évidemment, il y a lieu de respecter ». Mila « a eu des mots durs dans un contexte particulier », celui d'un harcèlement en ligne, a-t-il estimé. « Peut-être que ça a trahi sa vraie pensée, mais moi je suis persuadé qu'il faut sortir des clichés. »

« Il y a eu à un moment un incident malheureux mais le fait qu'elle vienne ici est source d'espoir », a encore affirmé Chems-Eddine Hafiz, qui souhaitait montrer à Mila « réellement ce qu'est l'islam ».

Lire aussi :
Affaire Mila : 11 personnes condamnées pour cyberharcèlement




Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Premier Janvier le 08/07/2021 23:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cette mosquée de Paris, un grand clown.
Elle ne représente personne qu'elle même.
Depuis toujours elle s'auto congratule, elle est une entité qui fonctionne en circuit fermé, s'auto élit par cooptation et n'a jamais représenté personne qu'elle même.

2.Posté par Premier Janvier le 09/07/2021 00:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le jour ou cette mosquée de Paris ne sera pas islamiste il va neiger.
Elle est soumise au ministre de l'intérieur.
C'est cela être islamiste. Mêler politique et religion.
Mila siou plait, nous sommes là pour vous servir.
Elle m'a regardé. Hein! T'as vu elle m'a regardé.
Quelle bande de cloches.
Après je ne veux pas que les musulmans soient mêlés à ce que je dis.
C'est un athée qui n'entend rien aux religions qui parle et qui dit ce qu'il pense comme ça lui vient.

3.Posté par Premier Janvier le 09/07/2021 00:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Alger, Rabat, Tunis, Ankara quand ce grand cirque t'il cesser.
Les mecs ont leurs places à vie, toujours les mêmes et à tour de rôle qui ne font que servir leurs intérêts. Et l'Etat de faire semblant de croire qu'ils seraient une structure représentative because il y trouve son compte.

4.Posté par Abdoulaye le 09/07/2021 09:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et bien voilà une initiative heureuse...
Dieu merci, un peu de sagesse dans cette histoire est une bonne chose..
C'est une illustration de la phrase si souvent citée d'Ibn Rouch: "L'ignorance conduit à la peur, la peur conduit à la haine, et la haine conduit à la violence.
Dans ce cas là, on s'est arrêté à la haine par internet. Essayons maintenant de dégonfler cette histoire et de retrouver la paix.
Par ailleurs, il est assez surprenant de voir dans cette histoire de harcèlement, combien l'effet de "meute" est important.
En effet, les médias nous ont vendu en creux que les harceleurs étaient des musulmans... ça leur paraissait évident.
Au lieu de cela, dans la douzaine de personnes jugées, il n'y avait que deux personnes qui se réclamaient de l'islam..
La majorité de disait athée...
Peut-être l'échantillon est-il peu representatif ? Mais les harceleurs semblaient considérer que les propos de Mila relevaient du racisme.
Quoiqu'il en soit, il serait souhaitable d'arrêter l'hysterisation autour des déclarations des uns ou des autres et d'essayer, sinon le respect, au moins la tolérance.

5.Posté par Premier Janvier le 09/07/2021 20:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce n'est pas qui l'on est qui compte mais ce que l'on dit.
A moins que personne n'ai jamais déjà dit quelque chose, à moins que que l'on ne soit le premier à le faire, on dit tout le temps des choses qui ne servent à rien et que généralement l'autre sait déjà.
Je pense que c'est cela qui frustre les gens.
Ils lui préféreraient ce n'est pas ce que l'on dit qui compte mais qui l'on est.
Tout est là je crois.
Attention je suis Mila moi. Oui mais moi je suis Milo alors gaffe. Oui mais moi je suis Milou, attention qu'on se le dise.
Et voilà.

6.Posté par Premier Janvier le 09/07/2021 23:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dès lors que l'on a dit quelque chose il ne nous appartient plus.
Mais les gens croient de ce qu'ils disent que c'est à eux.
Et ils y croient vraiment.
Ils confondent, fusionnent l'idée qu'ils se font des choses et les choses elle mêmes.
Si l'on transposait ce logiciel sur un objet ça donnerait cette table est ma table. Ce qui n'a pas de sens. Elle peut être en effet à soi mais seul ce qu'il y a dans une table peut être ce qu'est la table.
Elle est ma table mais je ne peux pas lui appartenir.

7.Posté par patrice le 10/07/2021 21:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Belle initiative de la Mosquée de Paris.
Le porte parole du CFCM va t'il prendre une initiative du même type ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne sont pas tolérés et seront donc supprimés. Idem pour les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article.