Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Marseille : Pape Diouf refuse la main tendue du PS

Rédigé par La Rédaction | Mardi 25 Mars 2014



Patrick Mennucci est en grande difficulté à Marseille. Le candidat socialiste, arrivé troisième (21%) derrière l’UMP (38 %) et le Front national (23 %), essaye tant bien que mal de rallier les candidats de gauche sur sa liste pour contrer la droite, et surtout le FN. Pape Diouf a refusé.

« Nous ne ferons pas d'alliance avec qui que ce soit » pour le second tour des municipales le 30 mars, a fait savoir l'ancien président de l'Olympique de Marseille, qui a obtenu 6 % des suffrages au premier tour avec sa liste « Changer la donne ». « Nous estimons que si alliance il y avait besoin, nous l'aurions fait depuis le début », a-t-il précisé.

Pape Diouf laisse ses électeurs libres de voter (ou non) pour le candidat qu’il préfère. « Notre démarche, elle est citoyenne, je ne vois pas pourquoi nous ne ferions pas confiance au libre arbitre des citoyens », a-t-il déclaré, à l'issue d'une rencontre avec ses colistiers.

Il balaye au passage l’idée que sa position est de nature à soutenir le FN. « Ce n’est pas nous qui avons créé le Front national. Ce n’est pas nous qui avons fait naître le monstre. Ce sont eux. Ceux qui depuis des années agitent les peurs des gens et se servent du Front national pour être élus ou réélus. Je ne tomberai pas dans le piège. Nous ne devons pas y tomber », a-t-il déclaré dans son discours post-électoral, avant d’ajouter : « Se rallier aujourd’hui c’est prendre le risque de se discréditer pour l’avenir. Se discréditer soi-même et le mouvement que nous portons. »

Patrick Mennucci se tourne plus que jamais vers les abstentionnistes. Le taux d'abstention à Marseille s'est élevé à 47 % au premier tour des municipales.

Lire aussi :
Municipales 2014 : l’abstention en force dans une France remuée par l'extrême droite
Marseille : avec Mennucci, « le système est mort, vive le système ! »
Marseille : l’existence politique des Comoriens, le combat des Indignés
Municipales 2014 : Pape Diouf candidat à Marseille