Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Sur le vif

Lyon : le « marché du Ramadan » change de nom, la mairie s'explique

Rédigé par Lionel Lemonier | Mardi 9 Août 2022 à 08:00

           


Lyon : le « marché du Ramadan » change de nom, la mairie s'explique
A la faveur d’un appel d’offre pour renouveler l’opérateur du marché situé place Bahadourian, dans le 3e arrondissement de Lyon, et celui du quartier des États-Unis, dans le 8e arrondissement, l’équipe municipale a décidé de renommer ces marchés, traditionnellement appelés « marchés du Ramadan », en « marchés des saveurs orientales », révèle le quotidien Le Progrès lundi 8 août.

Chaque année, ces deux marchés permettent aux Lyonnais de se ravitailler en pâtisseries, fruits et autres produits souvent originaires du Maghreb. Du fait que les clients déambulant entre les étals ne sont pas uniquement musulmans, les élus écologistes, majoritaires au conseil municipal, ont estimé que l’appellation « Ramadan » pourrait porter à confusion et pousser certaines personnes parmi les touristes et les Lyonnais de toutes obédiences à croire que le marché serait strictement réservé aux croyants musulmans. Or ces marchés existent depuis maintenant des années. Par ailleurs, ils ont lieu chaque année... pendant le mois du Ramadan. Une décision qui ne sera donc pas comprise de tous. Mais la mairie en a décidé ainsi.

Comme tous les candidats potentiels, le nouvel opérateur a jusqu’au mercredi 10 août pour déposer un dossier de candidature. Dans le cahier des charges, l’équipe de Grégory Doucet a inséré quelques recommandations nouvelles : elle souhaite notamment une « offre diversifiée de cuisine végétale » et des produits qui soient « respectueux du bien-être animal ».

Faut-il traduire cette dernière phrase comme une tentative détournée de refuser les viandes halal issues d'un abattage rituel sans étourdissement, dont on sait qu’il est très critiqué par les associations de défense des animaux proches des Verts ? Yannick Jadot s'était lui-même déclaré contre un tel abattage en 2021. Pas du tout, selon les journalistes du quotidien lyonnais qui ont posé la question en mairie. Par « bien-être animal », il faut comprendre seulement « origine visible du produit ». Sic !

On peut se demander si les élus EELV n’essaient pas de ménager la chèvre et le chou. Et qu’est-ce qui empêchera tous ceux qui ont l’habitude d’appeler les marchés du Ramadan par ce nom de continuer à l’avenir ? Rien, sans doute, et c’est tant mieux. Du moment que l’on peut éviter une polémique inutile.

Lire aussi :
Après le Ramadan, choisissons la compassion dans nos assiettes pour l'Aïd
Un Ramadan sans viande pour un jeûne plus sain et plus éthique ?