Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 






Sur le vif

Libye : ouverture d’une enquête pour « crimes contre l’humanité »

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 3 Mars 2011 à 12:54



La Cour pénale internationale (CPI) va ouvrir une enquête contre 10 à 15 responsables libyens suspectés de « crimes contre l’humanité ». Le procureur de la CPI, Luis Moreno-Ocampo, a annoncé qu’un mandat d’arrêt international, pourrait être rapidement lancé à l’encontre du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi. « Il semble qu'en Libye se produisent des mitraillages et bombardements de civils dans des lieux publics. Ce sont des attaques massives contre la population civile. Les faits sont très graves, il y a des centaines ou milliers des morts », a indiqué le procureur au journal El Pais ce jeudi 3 mars.

L’Union européenne (UE), par l’intermédiaire de son chef de la diplomatie Catherine Ashton, a appelé les ministres européens des Affaires étrangères à se réunir le 10 mars prochain pour évoquer la situation libyenne. Le 11 mars, ce sera le tour des chefs d’Etat, convoqués par le président du Conseil de l’UE, Herman Von Rompuy . Un sommet extraordinaire pour faire « des propositions au Conseil européen sur les lignes stratégiques de la réaction de l'UE face aux récents développements en Libye et chez nos voisins du sud », a déclaré M. Von Rompuy dans un communiqué.

La contre-offensive, entamée hier par les forces pro-Kadhafi autour du terminal pétrolier de Brega, se poursuit dans l’est du pays. La ville de Brega serait victime de frappe aérienne selon les dernières informations de témoins présents sur place. La preuve que le « guide spirituel » libyen contrôle toujours les forces militaires aériennes.

Mercredi 2 mars, Kadhafi s’est encore (longuement) exprimé à la télévision, pronostiquant des « milliers de morts » en cas d’intervention étrangère dans son pays. Les forces de l’opposition anti-Kadhafi réclament désormais le soutien de l’ONU, notamment pour le contrôle de la zone aérienne.

La crise libyenne a déjà fait plus de 6 000 morts. L’insurrection la plus sanglante du printemps arabe.


Lire aussi :
Lybie : le pétrole met la pression
Le printemps arabe continue de faire des émules
Kadhafi accusé de crimes contre l'humanité par l'ONU