Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 

 





Psycho

Leila : « Mon ami n’arrive pas à faire son choix entre ses parents et moi »

Rédigé par Lalla Chams En Nour | Mardi 5 Novembre 2013 à 09:39



J’aimerais vous exposer ma problématique. Voilà, je suis marocaine et j’ai rencontré un homme algérien. Cela fait maintenant deux ans que nous nous connaissons.

Les parents de mon ami refusent catégoriquement que nous nous marions pour trois raisons :
– ils trouvent que je suis « trop vieille » pour leur fils (j’ai 2 ans de plus que mon ami) ;
– le fait que je sois marocaine (ils ont des a priori sur les Marocaines, ils pensent que je vais manipuler leur fils) ;
– et, enfin, je gagne plus que mon ami (ils ne le supportent pas, ils estiment que je vais faire de mon ami un larbin).
Il n’y a aucune « raison religieuse » à leur refus.

Non seulement ils refusent de nous autoriser à nous marier, mais en plus ils me harcèlent au téléphone et me somment de « laisser tomber leur fils ». Mon ami vit à deux pas de ses parents.

Je suis désespérée car j’aimerai me marier avec lui mais mon ami n’arrive pas à franchir le cap. Il a peur de « désobéir » à ses parents (bien qu’âgé de 38 ans) et craint une malédiction.

Je lui ai proposé qu’on se marie sans le consentement de ses parents, mais il traîne des pieds. Il n’a pas « coupé le cordon ombilical ». En même temps, il est malheureux car il m’aime.

Je ne sais plus quoi faire, je me sens désespérée... Merci de m’éclairer.

Lalla Chams En Nour, psychanalyste

Chère Leila,

Je serai tentée de dire comme vous : mariez-vous sans le consentement des parents. Mais comme vous, j’entends le tonnerre de protestations de nos lecteurs.

Difficile, n’est-ce pas, de concilier le respect des parents avec le désir légitime d’accomplir sa vie, de bâtir son avenir. Permettez-moi de vous citer le poète libanais Khalil Gibran dans son ouvrage Le Prophète. Vos enfants ne vous appartiennent pas, dit-il en substance. Les parents sont des passeurs. Leur rôle est de transmettre, par son comportement exemplaire, le meilleur de la tradition. De les aider à se réaliser à leur tour par eux-mêmes.

Mais des parents qui décident pour leur fils de 38 ans, est-ce alors acceptable ? Leur comportement relève de l’abus dont votre ami, je le comprends, a du mal à se dépêtrer.

S’il vous aime, il a un choix cornélien à faire. L’idéal serait qu’il puisse faire accepter son choix à ses parents en leur montrant que ce serait la meilleure façon de lui montrer qu’ils l’aiment. Simplement en respectant son choix. Il est responsable de sa vie.

Vous découvrez ainsi l’un de ses points faibles : sa difficulté à assumer ses choix. « Il y a là de quoi réfléchir », non ? Ce serait périlleux qu’à votre tour, compte tenu de vos deux situations, votre âge, votre salaire, votre caractère affirmé, vous ne teniez pas compte de son avis dans l’avenir. Car ce serait donner raison à ses parents…

La rubrique « Psycho », qu’est-ce que c’est ?

Des psychologues et psychanalystes répondent à vos questions. Musulman(e)s du Maghreb ou de France, professionnel(le)s actif(ve)s exerçant en cabinet, ils réfléchissent à votre problématique et tentent de vous éclairer à travers leur expérience professionnelle et leur pratique spirituelle. Ils peuvent vous aider à y voir plus clair en vous-même ou à mieux décrypter le comportement des personnes de votre entourage.
Ils ne sont pas médecins, même si on les désigne parfois comme des « médecins de l’âme », mais leur rôle est de vous aider à trouver en vous-même la meilleure réponse à vos interrogations sur vos relations aux autres, votre conjoint ou conjointe, vos parents, vos frères et sœurs, vos amis, vos collègues de travail, vos voisins...
Alors, n’hésitez pas, interrogez-les, ils tenteront de vous répondre en s’éclairant des plus belles pensées de l’islam.
Contactez-les (anonymat préservé) : psycho@saphirnews.com




Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par benlarbi le 09/11/2013 17:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous etes tous les deux majeurs , faites leurs comprendre que vous cherchez tous les deux leur benediction soyez patients avec eux et s'ils refusent ,mariez-vous à eur insu , lorsque vous aurez votre premier enfant presenter le à ses grands parents et tout rentrera dans l'ordre .En attendant n'abondonnez pas votre ami , éviter les conflits et affronts avec ses parents, rassurer les faites leur savoir que votre ami c 'est avant tout leur fils et qu'il le demeurera toujours .

2.Posté par Mehdi le 12/11/2013 09:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Chère Leila,

c'est simple, ses parents sont d'une certaine generation et appliquant encore certaines ideologies...
Trouvez un imam algerien, il ira a la rencontre de ses parents et il saura les convaincre de vous laisser vous unir licitement.
J ai deja vu des situations similaires et ca a toujours marché...

Bon courage
M

3.Posté par Moussa le 13/11/2013 16:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La citation du poète que vous faites va complétement à l'encontre d'un hadith du Prohphète, s'adressant à un homme qui avait fait du tort à son père. Ce dernier étant venu se plaindre au Prophète, Il lui a rappellé:
« Toi et tes biens vous appartenez à ton père » Selon Ibn Maja.

Cela rappelle le bon comportement qu'il faut avoir vis-à-vis des parents.
Un conseil à la soeur: Patientez et invoquez Allah, car c'est Lui Seul qui retourne les coeurs et qui fera changer d'avis en votre faveur si l'issue vous est favorable.

4.Posté par Moi le 15/11/2013 14:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salam,

Comme votre histoire me fait écho! J'ai vécu ce que vous vivez aujourd'hui. Dans ma situation, il a fait le choix de ne pas "désobéir" à ses parents... et nous ne nous sommes pas mariés. Cela s'est passé, il y a une dizaine d'années et je peux vous dire que la peine ne s'oublie pas avec le temps.

Je ne vous conseillerai jamais de le laisser et je souhaite que vos prières soient exaucées.

5.Posté par Zanadal le 23/11/2013 10:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour a tous
Je suis un père et je peux vous dire que les parents de ce jeune homme " ami " de cette femme ont totalement raison. Ce jeune peut trouver une femme pour l'épouser, mais ne peux pas trouver des parents pour l’enfanter...
Relisez le devoir des enfants envers les parents dans le coran

6.Posté par Naima le 02/12/2013 14:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
salam

votre situation est difficile car aux yeux des parents vous cumulez plusieurs problèmes : origine, age, salaire.
il faut se mettre à leur place, et eux à la vôtre.
aujourd'hui de nombreuses familles ont encore leur mot à dire sur la vie de leurs enfants, quel que soit leur âge, et quelle que soit leurs origines. mais on ne peut les blâmer. si vous êtes sûrs de vous deux, si vraiment vous avez fait la prière de consultation et que vous êtes apaisés, patientez, et faites en sorte que votre belle famille future vous accepte par votre bon comportement, c'est à dire, appels, demandes de rencontres, cadeaux etc. faites intervenir votre famille, père ou mère, appel à un imam etc.
si votre ami ne se mouille pas, ou si tout cela ne fonctionne pas, alors il faudra passer votre chemin, comme d'autres ont dû le faire avant pour des tas de raisons bonnes ou mauvaises. Allah vous rendra en mieux inchaAllah.

qu'Allah vous assiste, amin.

7.Posté par Fatima le 12/05/2014 23:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonsoir,
Ton histoire m'a vraiment touché, j'ai vécu la même chose il y a 5 ans mais pas de pb d'origine ou autre juste une belle mère qui ne voulait pas de mois pour son fils. J ai beaucoup insiste auprès de lui fait des douaas auprès d Allah et peine perdue il a fait son choix, il a écouté sa mère et je me suis dit que si on avait du être ensemble, Allah l'aurait écrit mais j ai tout fait pour ne rien regretter , aujourd’hui j ai refait ma vie et je suis bien hamdoullilleh , par contre lui ce n'est pas son cas , il s'est marié avec sa cousine du bled nièce à sa mère, je le croise parfois, mais je l'ignore il a essaye a plusieurs reprises de me parler, mais je l'évite, il n est pas très heureux dans sa vie d’après ce que j 'ai compris mais bon sa mère est heureuse c 'est ce qu ' il voulait. j'espère qu'il sera heureux un jour quand même. Donc mon conseil : fait de ton mieux pour ne rien regretter et tu seras sereine hamdullilleh.













Votre agenda