Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Le grand rabbin de France avoue ses mensonges

Rédigé par La Rédaction | Mardi 9 Avril 2013



Le grand rabbin de France, Gilles Berheim, s’est fait démasquer. Il a reconnu, mardi 9 avril, les plagiats ainsi que l'usurpation de son titre d'agrégé de philosophie sur les ondes de Radio Shalom.

A ce sujet, il a déclaré avoir « craqué » avant l'agrégation en raison d'un « événement tragique » dans sa vie. Quant aux plagiats, le rabbin s'exprime en ces termes : « Beaucoup de gens, si vous réussissez un tant soit peu, vous perçoivent comme une espèce de héros (...) et vous n'avez pas envie de les décevoir et vous vous enfermez dans l'image que les autres peuvent avoir de vous. »

Alors qu’il reconnaît la « faute morale » et son entière responsabilité dans les plagiats, Gilles Bernheim refuse de démissionner, estimant qu’une telle décision serait « un acte d'orgueil ». « Démissionner serait un acte d'orgueil alors qu'aujourd'hui, je dois faire preuve d'humilité », a-t-il expliqué.

Ses révélations n’ont aucunement séduit la communauté juive de France, qui se sent flouée par les mensonges d’un de ses illustres représentants. Si le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), Richard Prasquier, le soutient dans sa décision de rester à son poste, il en est d’autres qui appellent à une démission immédiate.

Lire aussi :
Le CRIF dépose plainte contre la LDJ
Le grand rabbin de France, roi du mensonge ?




Loading