Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Sur le vif

Le célèbre prédicateur saoudien Salman Al-Awdah risque la peine de mort

Rédigé par Lina Farelli | Mercredi 5 Septembre 2018 à 12:02

           


Le célèbre prédicateur saoudien Salman Al-Awdah risque la peine de mort
La peine de mort a été requise contre le prédicateur saoudien Salman Al-Awdah a annoncé le journal saoudien Okaz mardi 4 septembre après l’ouverture de son procès à Riyad dans une cour spécialisée dans les affaires de « terrorisme ». L’information a été confirmée par le fils du prédicateur dans un post sur Twitter mais les autorités saoudiennes n'ont fait aucun commentaire public sur cette affaire.

Selon Okaz, Salman Al-Awdah, qui est accusé de dissidence, doit répondre de 37 chefs d’accusation, sans apporter plus d’explications. Il a été arrêté en septembre 2017 dans le cadre d'une grosse vague d’arrestations visant à réprimer la dissidence dans ce royaume ultra-conservateur et la notoriété de Salman Al-Awdah n'a pas pesé auprès des autorités.

Selon Amnesty International, ce clerc avait été arrêté quelques heures à peine après qu’il s’était réjouit d’une éventuelle réconciliation entre l’Arabie Saoudite et le Qatar. À cette époque, le gouvernement saoudien avait exigé des prédicateurs de soutenir la position du royaume dans la rupture des liens diplomatiques et économiques avec le Qatar. Un soutien que Salman Al-Awdah a refusé au gouvernement.

Alors que Mohammed Ben Salmane (MBS) tente d’établir aux yeux du monde l’image d’un prince ouvert et modernisateur, il ternit lui-même ses efforts avec les vagues de répression, d’arrestations et de condamnations à mort en Arabie Saoudite.

Au mois d’août, Amnesty International a déjà annoncé que le gouvernement saoudien cherchait à attribuer la peine de mort à six activistes, dont la militante Israa Al-Ghomgham. Pour le cas de Salman Al-Awdah, Adam Coogle, chercheur spécialisé sur le Moyen-Orient au sein de Human Right Watch, estime que « prévoir la peine de mort dans une affaire comme celle-ci est une escalade majeure dans la répression ».

Lundi 3 septembre, les autorités ont annoncé que la publication et le partage de contenus en ligne satiriques qui portent atteinte à « l’ordre public, les valeurs religieuses et la moralité publique » seront punis au nom du « crime d’information » et assortis d’une peine de 5 ans de prison et de 3 millions riyals d’amende (69 000 euros).

Lire aussi :
Un imam de la Mosquée sacrée de La Mecque arrêté pour avoir dénoncé la mixité
Arabie Saoudite : cinq militants des droits humains dont une femme risquent la peine de mort
Arabie Saoudite : le célèbre prédicateur Salman Al-Odah, critique du régime, arrêté




Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par François Carmignola le 06/09/2018 21:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le "pedigree" est intéressant: la Sahwah de cette époque là en Arabie Sadoudite c'est un gracieux et sans doute harmonieux mélange de salafistes et de frères musulmans. Tout ce que l'on aime et qui à l'origine militante et historique des fantastiques désordres mondiaux islamistes de notre époque. Un vieux de la vieille, un père fondateur...

Sans rire: MBS se bat, comme Al-Sissi contre la terrible lèpre du vrai fanatisme. S'il a la main lourde, c'est qu'il a le coeur léger: il a totalement raison.

2.Posté par Nisrine le 07/09/2018 19:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il n'y en n'a pas un pour rattraper l'autre. Quand comprendront-ils enfin que c'est la religion, c'est-à-dire la superstition mensongère fanatique et haineuse, qui est à l'origine du Mal ?

L'unique solution est d'arrêter de prostituer son esprit à cette propagande pédophile et négationniste qu'est la religion (là non plus, pas une pour rattraper l'autre).

3.Posté par François Carmignola le 07/09/2018 23:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@nisrine il est vrai que voir le négationnisme rattraper la pédophilie serait un comble.

4.Posté par Benjamin le 08/09/2018 16:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nisrine et François vous etes toujours aussi barrés. No comment.
Le Qatar s'est toujours tenu à l'écart des autres Emirats.
Il s'accoquine avec l'Iran, la Turquie, il est un peu ambigu. Il est le vilain petit canard.

5.Posté par Muscadet le 08/09/2018 17:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nisrine et François. Il est question de régimes. Pas de religions. Quand est-ce que vous saurez faire la différence bandes d'abrutis. Il est question de positions d'individus et de régimes politiques. Pas de religions en tant que telles bandes de ploucs.

6.Posté par Muscadet le 08/09/2018 17:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il est question d'individus ou de régimes qui prétendent incarner les religions mais pas des religions en tant que telles.
Autrement il n'existerait d'ailleurs pas dans une meme religion des courants qui ont d'autres courants qui eux memes ont d'autres courants etc.
Les religions n'ont donc rien à voir dans l'affaire.
Elles ne sont que ce que certains disent qu'elles sont.
Rien de plus.

7.Posté par Bouboule le 08/09/2018 18:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Calmez-vous les pro Saoud. On est pas en Arabie. Calmez-vous les lèche bottes.

8.Posté par Grenache le 08/09/2018 18:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les Arabes ne travaillent pas, ils font travailler les autres.
Pour ceux d'entre eux qui n'ont pas le désir ou les moyens de travailler ils vivent de rentes, de redistributions.
L'Etat, la monarchie, la dynastie, la théocratie (on ne sait pas bien comment définir ce type de régime) à la main sur l'économie et les citoyens (ou les sujets on ne sait pas bien) ne peuvent pas entreprendre comme bon leur semble. Ces derniers sont d'éternels soumis.
La liberté ce n'est pas seulement la liberté d'expression. C'est aussi la liberté d'entreprendre, de voyager ou son contraire d'accueillir.
Ce n'est pas tant la religion des Arabes le problème mais plutot les régimes auxquels ils sont soumis.
Quand on aura compris ça on aura déjà bien avancé.
Axer les problèmes actuels du monde sur les religions est certainement plus du à une intention maligne qu'a autre chose.
Il est certain que c'est un vice politique et que les religions n'ont quasi rien à voir dans l'affaire.
Elle est juste un support.

9.Posté par Occitan le 08/09/2018 18:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
François et Nisrine sont complètement frappés. Ils ne savent pas décrypter le monde. Ils sont complètement largués.

10.Posté par La belle Aude le 08/09/2018 19:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
P'tain. Personne ne s'offusque de la peine de mort.
Les commentaires évoquent les prises de position du bonhomme mais la peine de mort les laisse de marbre. Certains coms laissent cons. Quelle bande de salops. On est chez les fous.

11.Posté par La belle Aude le 08/09/2018 19:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
François lorsque l'on est pro peine de mort on a la décence de le garder pour soi.

12.Posté par La belle Aude le 08/09/2018 19:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Certains ci-dessus sont anti islam et pro peine de mort et prennent des postures humanistes.
Quelles bandes de salops. Quelle bande cons. Raclures.


13.Posté par François Carmignola le 09/09/2018 10:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Muscadet: dont acte, les frères musulmans ne parleraient pas de religion.
Tu parles.
Au pouvoir (brièvement) en Egypte, conspués par la moitié du monde musulman pour leur propagande fasciste à visée religieuse ils sont la forme la plus pernicieuse de l'islam politique, le mélange des deux que vous semblez nier étant pourtant visiblement explosif...

On peut ajouter qu'ils sont soutenu et au combien par le Qatar qui a infecté la planète avec les séances de folie racistes à la télévision (Al Jazeera qui plus est) du grand El Karadawi, le patron de Tariq Ramadan.

Je vous conseille l'article passionnant de la revue Saphirnews, que je me permet de féliciter et de remercier au passage:
https://www.saphirnews.com/Qatar-et-Emirats-le-conflit-entre-deux-islams_a25576.html

14.Posté par François Carmignola le 09/09/2018 10:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@La belle Aude
Vous avez tort d'utiliser le registre de l'insulte personnelle. Contrairement à celui de l'argumentation il se prête à l'effet miroir redoublé: imaginez donc vous même ce que je pourrais dire de vous en retour... (pas mal celle là: la barbe au dessus ou en dessous de la couverture?)

Sinon votre dégout de la peine de mort fait plaisir à voir. Le culte du pardon et de l'indulgence envers de monstrueux propagandistes responsables spirituels de l'assassinat aveugle dénote une grande élévation spirituelle, à la hauteur de vos insultes.