Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 






Sur le vif

Le Daily Mail sommé de corriger un article mensonger sur Saint-Denis

Rédigé par Lina Farelli | Vendredi 8 Février 2019



Le Daily Mail sommé de corriger un article mensonger sur Saint-Denis
Le Daily Mail a publié, mercredi 6 février, un encart de « clarifications et correctifs » après qu’un article polémique publié le 28 juillet 2018, évoquant une islamisation de Saint-Denis, ait provoqué un tollé parmi les musulmans.

L’organisme de régulation de la presse au Royaume-Uni (ISPO) a relevé au total une quinzaine d’imprécisions et de désinformations dans l'article intitulé « Powder Kig Paris » (La poudrière de Paris), qui fut retiré du site une semaine après sa mise en ligne face au tollé.

L'article du tabloïd britannique, qui se présentait comme un reportage signé Andrew Malone, évoquait une islamisation de la commune de Saint-Denis que l’auteur décrivait comme « un État dans l’État, avec ses propres règles et ses tribunaux religieux », un « Etat parallèle où l’allégeance à l’Islam passe avant la fidélité à la France ».

Andrew Malone a ainsi affirmé que les fêtes de Noël auraient été annulées à Saint-Denis, ce qui est complètement faux, et que la ville compterait 160 mosquées, contre 12 en réalité.

Toujours selon ce reporter, Saint-Denis est une ville où vivraient - tenez-vous bien - 300 000 migrants clandestins et où « parler l’arabe est plus utile que le français ». Il est allé plus loin dans ses allégations en affirmant que « 350 djihadistes connus vivent à Saint-Denis » où il y aurait « environ 30 terroristes potentiels » soutenus par environ « 300 extrémistes », selon un « responsable anonyme » cité dans un article connexe.

L’ISPO, saisi sur plainte de Miqdaad Versi, porte-parole du Conseil musulman de Grande-Bretagne (MCB), a accusé le Daily Mail de ne pas avoir fait de « distinctions entre des commentaires et des faits ». En effet, le tabloïd n’a pas été en mesure de « justifier » les chiffres évoqués dans l'article incriminé. Le Daily Mail a reconnu qu’il n’existe pour l’instant « aucun chiffre officiel portant sur le nombre des jihadistes » à Saint-Denis.

L’ISPO a également épinglé le tabloïd pour la diffusion d’« informations inexactes » liées notamment à sa confusion entre la commune de Saint-Denis et le département de la Seine-Saint-Denis.

Par ailleurs, le reporter a confondu le nombre présumé d’individus radicalisés ayant quitté la France avec le nombre de jihadistes qui sont retournés au pays. « Nous présentons nos excuses pour toute confusion », a conclu le tabloïd.

Lire aussi :
The Times sommé de s’excuser pour des articles trompeurs visant des familles d'accueil musulmanes