Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Société

Laurence Rossignol : le CCIF accompagne plus de 400 plaintes pour injure raciale

Rédigé par | Vendredi 8 Avril 2016 à 18:50

           

Le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) a donné, vendredi 8 avril, les détails de son action de justice contre la ministre des Droits des femmes Laurence Rossignol, qui avait comparé les musulmanes qui choisissent de porter le voile aux « nègres américains » favorables à l’esclavage.



Laurence Rossignol : le CCIF accompagne plus de 400 plaintes pour injure raciale
A quand une sanction contre la ministre des Droits des femmes ? Le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) n'en espère pas moins. Pour son porte-parole Yasser Louati, les propos de Laurence Rossignol assimilant certaines femmes voilées à des esclaves consentantes n’ont rien d'un dérapage. « Elle n’exprime que l’avis du gouvernement. La preuve, personne n’a condamné ses propos, elle n’a été ni recadrée, ni rappelée à l’ordre », déclare-t-il à Saphirnews à l'issue d'une conférence de presse organisée au siège du CCIF vendredi 8 avril. En conséquence, l’association a lancé un appel aux individus souhaitant porter plainte contre la ministre. Une initiative concluante puisque 400 personnes ont manifesté leur volonté de la poursuivre en justice.

« Ces déclarations ont suscité une grande émotion et une grande solidarité », témoigne Lila Charef, responsable du service juridique du CCIF, qui rapporte que les plaignants sont des personnes issues « de tous les horizons ». Parmi elles, des femmes voilées, des femmes noires, des hommes et même des personnes ni noires ni musulmanes. Présente au point presse comme Marwan Muhammad, directeur exécutif du CCIF, Mireille Fanon Mendès-France fait également partie du lot des plaignants, pour sa part au nom de la Fondation Frantz Fanon.

Les propos incriminés « traduisent du négationnisme car il n’y a pas eu de "nègres américains" pour l’esclavage. C'est du révisionnisme, de la misogynie et de la négrophobie », estime Yasser Louati, qui déplore la confiscation de la parole aux femmes voilées opérées ces derniers jours.

La Cour de justice de la République saisie

Lila Charef revient en détail sur les trois recours envisagés par l’action de groupe. Le premier consiste à déposer des plaintes devant la Cour de justice de la République pour « injure publique à caractère raciale ». Il s’agit de la seule cour compétente pour juger les ministres en fonction.

Au cas où la justice statuerait que les propos de Laurence Rossignol n’ont pas été tenus dans le cadre de ses fonctions ministérielles, le second recours serait une plainte devant le tribunal correctionnel. Enfin, un troisième recours est prévu devant le tribunal administratif afin d'engager la responsabilité de l’État et de demander une réparation pour préjudice moral.

Le CCIF est toujours en pourparler avec d’autres associations qui pourraient se joindre à l’action de groupe. Pour l’instant, rien n’a été confirmé. De son côté, le Conseil représentatif des associations noires de France (CRAN) a annoncé avoir saisi le procureur de la République, tandis que l’association Les Indivisibles a décidé de porter plainte pour « incitation à la haine raciale et religieuse ».

Lire aussi :
Plusieurs plaintes annoncées contre Laurence Rossignol
Mode islamique : Aïda Touihri dénonce l’approche colonialiste du problème (vidéo)
Geneviève de Fontenay à la rescousse de la mode islamique
Mode islamique : quand Yves Saint-Laurent et Pierre Bergé en faisaient la promo
« Nègres pour l'esclavage » : le réquisitoire anti-voile de Laurence Rossignol qui choque




Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Melen le 12/04/2016 14:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'avais bien aimé ce compte rendu pour l'abbé Beauvais.
Selon le tribunal correctionnel de Paris, le caractère des expressions « y’a bon » et « y’a pas bon » véritablement outrageant et raciste n’est toutefois pas totalement avéré, sauf à considérer, ce qui n’est pas démontré, qu’elles ne pourraient être employées que par des personnes de couleur noire ».
Le jugement pour le mot PD aussi récemment. Un peu dans le meme genre.
"Esclavages aux Etats Unis oui. Mais esclaves américains indiquerait qu'ils avaient une citoyenneté. Des droits civiques à des esclaves bizarre.
Le terme franco-musulman vaut aussi son pesant de cacahuète.
Si des musulmans disaient ça d'eux meme qu'est-ce qu'on entendrait pas.
Ils font passer leur religion avant la république, ils sont islamistes, pas intégrés, pas laiques, communautaristes. On connaît la réthorique et la ficelle. Du buzz sur les musulmans.
On ne sait pas par quel mystère quand un musulman dit une connerie il devient les musulmans à lui tout seul.

2.Posté par Melen le 12/04/2016 15:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Madame Rossignol s'était indignée de la chanson de P.Sébastien une petite pipe. En arriver à s'indigner de chansons paillardes il faut se rendre compte. Des chansons à boire diffusées dans des fetes elle s'évanouirait. Heureusement qu'elle n'est pas ministre de la culture. Notre patrimoine serait allégé de tout ce qui n'est pas chaste.
Le plus fort c'est quand meme franco-musulman. Il fallait la trouver celle-là. Une vraie perle.

3.Posté par paris le 12/04/2016 16:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Sauf erreur de ma part il semblerait que les associations qui font profession de lutte contre le racisme ( sos racisme, mrap, licra ) n (aient rien dit. Parceque la personne en question est de gauche ? Ferait-on de la politique sous couvert d 'antiracisme ?

4.Posté par melen le 15/04/2016 19:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Paris. C'est à la tete du client. Ce sont des décisions politiques.
Un intellectuel reconnu qui dit des horreurs c'est sensé, pertinent.
Un identitaire qui dit les memes c'est intolérable, insupportable, raciste.

5.Posté par melen le 15/04/2016 20:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Une ficelle qui devient très fréquente c'est d'écrire pour dire ce que l'on a envie de dire.
On colle le mot roman, ainsi c'est estampillé comme étant de l'art.
De la sorte des propos qui dit dans une conversation seraient condamnés, ça devient une atteinte à la liberté d'expression puisque c'est de l'art.
Ca se fait dans le journalisme également. Un tribune rance accordée à un chroniqueur dans un journal, c'est attaquer la liberté de la presse.
Un dessin de gauche douteux c'est de l'art. Le meme dessin dans un journal d'extreme droite il devient un dessin rance.
Moralité. Tout dépend de qui ça vient.
Ce ne sont pas les expressions qui sont estampillées comme étant condamnables, mais les personnes.
Or normalement c'est l'inverse.
C'est donc politique. On estime, on jauge et selon de qui ça vient on se fait une idée positive. Ou l'inverse. Négative.

6.Posté par joseph le 20/04/2016 17:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Toujours Mme Rossignol , sur un autre sujet , mais toujours aussi grave :

PMA pour les homosexuels : le candidat de gauche pour 2017 "portera incontestablement cet engagement", assure Rossignol
http://www.lcp.fr/la-politique-en-video/pma-pour-les-homosexuels-le-candidat-de-gauche-pour-2017-porter