Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

La quenelle d’Anelka fait réagir la Grande Mosquée de Paris

Rédigé par La Rédaction | Lundi 30 Décembre 2013



Nicolas Anelka est dans la tourmente depuis samedi 28 décembre. En soutien à Dieudonné après la déclaration de Manuel Valls souhaitant l’interdiction de ses spectacles, l’attaquant français a décidé de reproduire le geste de la quenelle popularisée par l’humoriste controversé après son but marqué lors d’un match du championnat anglais.

Le geste, interprété par ses plus fervents détracteurs comme un geste antisémite, a soulevé de virulentes critiques contre le joueur de West Bromwich Albion. Celui-ci s’est très vite défendu d’être raciste. C’est sur Twitter qu’il s’est expliqué : « Signification de quenelle: anti-système. Je ne sais pas ce que le mot religion vient faire dans cette histoire ! »

« Cette quenelle est une dédicace à Dieudonné. En ce qui concerne les ministres qui donnent leurs propres interprétations de ma quenelle, ce sont eux qui créent l'amalgame et la polémique sans savoir ce que signifie vraiment ce geste ! Je demanderai donc aux gens de ne pas se faire duper par les médias. Et bien sûr, je ne suis ni antisémite ni raciste et j'assume totalement mon geste », a ensuite tweeté, en plusieurs fois, le joueur.

Une défense présentée après les multiples déclarations de membres du gouvernement et de l’opposition choqués par son acte. La ministre des Sports, Valérie Fourneyron, a dénoncé samedi « une provocation choquante » et « écœurante », tandis qu’une de ses prédécesseurs, Chantal Jouanno, a qualifié la quenelle comme « un geste nazi, clairement antisémite et connu comme tel ».

Pour la Grande Mosquée de Paris qui a été prompte à réagir à cette histoire, elle est un « geste hybride entre le salut nazi et le bras d'honneur inversé ». Elle a condamné « énergiquement tout acte ou propos à caractère antisémite ou raciste dans le monde sportif ».

La fédération anglaise, inquiète du regain d’antisémitisme dans ses stades, a également condamné son acte et a ouvert une enquête. Âgé de 34 ans, Nicolas Anelka risque jusqu'à dix matches de suspension.

Lire aussi :
Valls menace d’interdire les représentations de Dieudonné
Dieudonné condamné en appel pour provocation à la haine raciale
Foot : Anelka sur le départ ?
Quand la conversion des stars à l’islam fait polémique