Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Valls menace d’interdire les représentations de Dieudonné

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 27 Décembre 2013



Dans un communiqué daté du vendredi 27 décembre, Manuel Valls « condamne avec fermeté les propos racistes et antisémites de Dieudonné M’Bala M’Bala ». Après « avoir visé le journaliste Frédéric Haziza », il « s’en prend désormais à Patrick Cohen, journaliste à France Inter », dénonce le ministre de l’Intérieur.

« De déclaration en déclaration, comme l’ont démontré plusieurs émissions télévisées, il s’attaque de façon évidente et insupportable à la mémoire des victimes de la Shoah », estime Manuel Valls, qui fait remarquer que « malgré une condamnation pour diffamation, injure et provocation à la haine et à la discrimination raciale », en novembre dernier, Dieudonné « ne semble plus s’embarrasser de la moindre limite ».

« Dans ces conditions », le ministre de l’Intérieur ajoute avoir « décidé d’étudier de manière approfondie toutes les voies juridiques permettant d’interdire » les « réunions publiques » de Dieudonné, qui selon lui « n’appartiennent plus à la dimension créative mais contribuent, à chaque nouvelle représentation, à accroître les risques de troubles à l’ordre public ».

Dans un reportage diffusé dans l’émission Complément d’enquête sur France 2 jeudi 19 décembre, une partie d'un spectacle de Dieudonné avait été filmée en caméra cachée. « Tu vois, lui, si le vent tourne, je ne suis pas sûr qu'il ait le temps de faire sa valise. Moi, tu vois, quand je l'entends parler, Patrick Cohen, je me dis, tu vois, les chambres à gaz... dommage », pouvait-on voir dire sur scène l’humoriste controversé. Le lendemain de la diffusion de ce passage, le groupe Radio France où exerce Patrick Cohen avait alors décidé de porter plainte contre Dieudonné pour « incitation à la haine raciale ».

L’envolée de mauvais goût de Dieudonné suit les propos du journaliste de France Inter, également chroniqueur de l’émission C à vous sur France 5 , qui, sur ce plateau en mars 2013, avait vivement reproché à Frédéric Taddeï, animateur de Ce soir (ou jamais !) de donner la parole à des « cerveaux malades » comme Tariq Ramadan, Alain Soral ou Dieudonné. Entre Dieudonné et la Place Beauvau, le conflit est désormais ouvert.

Lire aussi :
Dieudonné condamné en appel pour provocation à la haine raciale
Cohen à Taddeï : Tariq Ramadan, un des « cerveaux malades » à censurer
Dieudonné : l'éternelle polémique





Loading












Recevez le meilleur de l'actu