Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

La dépouille de Yasser Arafat exhumée pour analyses

Rédigé par La Rédaction | Mardi 27 Novembre 2012



La dépouille de Yasser Arafat a été exhumée dans la matinée du mardi 27 novembre, à Ramallah. Les prélèvements qui y ont été réalisés permettront de déterminer si l’ancien leader palestinien est mort empoisonné.

Huit ans après son décès à l’hôpital militaire de Percy, à Clamart, les causes de sa mort pourraient être enfin connues. Beaucoup de Palestiniens pensent que Yasser Arafat a été empoisonné, sans doute par un Palestinien à la solde d'Israël. Cette thèse a repris du crédit après que l'Institut de radiophysique de Lausanne en Suisse eu découvert, l’été dernier, une quantité anormale de polonium sur ses effets personnels remis par sa veuve, Souha.

Elle avait alors porté plainte contre X et une enquête pour assassinat avait été confiée à trois juges d'instruction de Nanterre (Hauts-de-Seine), qui se sont rendus à Ramallah pour auditionner les proches de Yasser Arafat.

Une équipe de médecins légistes, venus de Suisse, de France et de Russie, a procédé à son exhumation pour y effectuer des prélèvements et savoir s’il a bien été empoisonné au polonium. « Les échantillons seront prélevés suivant un protocole très strict et seront analysés », a fait savoir Darcy Christen, porte-parole de l'hôpital universitaire de Lausanne, qui a effectué les examens sur les effets personnels de Yasser Arafat.

« Pour faire ces analyses, vérifier, revérifier, procéder aux contre-examens, il faudra plusieurs mois. Je ne crois pas que nous aurons quoi que ce soit de tangible avant mars ou avril de l'an prochain », a-t-il précisé.

Ces examens pourraient également ne rien donner car, d'après l'Institut de radiophysique de Lausanne, un délai de huit ans est considéré comme la limite pour pouvoir détecter toute trace de substance radioactive comme le polonium. Il avait servi à l’empoisonnement mortel de l’espion russe Alexandre Litvinenko, à Londres, en 2006. Mais, selon certains spécialistes, les symptômes qu’avaient Yasser Arafat ne correspondent pas un tel empoisonnement.

Souha Arafat s’est inquiétée de la présence d’experts russes lors de l’exhumation de son défunt mari, rapporte Le Figaro. « Pourquoi Abou Mazen (alias Mahmoud Abbas, le chef de l'Autorité palestinienne, ndlr) a-t-il fait appel aux Russes ? C'est bizarre. Veulent-ils cacher quelque chose ? On ne m'a même pas demandé mon avis, alors que je pourrais bloquer la procédure, si je voulais », s’interroge-t-elle. Selon une source diplomatique, c’est la Russie qui aurait proposé ses services, mais cela reste toute de même « surprenant » de l’aveu même de ce diplomate.

Yasser Arafat a aussitôt été inhumé après les prélèvements.

Lire aussi :
Yasser Arafat empoisonné ? Son corps bientôt exhumé
Mort de Yasser Arafat : ouverture d’une enquête judiciaire en France
Arafat empoisonné ? La Palestine veut une enquête (vidéo)
Yasser Arafat : le patient le plus célèbre du monde
Les honneurs et des larmes pour Yasser Arafat