Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Sur le vif

L’idée d’un retour du voile à l’école « évidemment » rejetée

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 13 Décembre 2013 à 16:20

           


L’espoir qu'aurait pu susciter chez la communauté musulmane un rapport préconisant l’autorisation du voile à l’école aura été de courte durée. Aussitôt rendu public, vendredi 13 décembre, ce rapport établi dans le cadre de la refondation de la politique d’intégration a suscité la polémique poussant le Premier ministre a écarter immédiatement cette possibilité.

Les idées émises par les auteurs de ce rapport, de revenir sur la loi du 15 mars 2004 relative à l’interdiction des signes religieux à l’école ou encore d’y enseigner des langues comme l’arabe ont suscité un tollé à l’UMP, qui avait lancé un débat sur l'identité nationale en 2009 et un débat sur la laïcité en 2011.

Dans une allocution filmée, Jean-François Copé a fustigé un rapport « dangereux pour notre République ». Il « est en rupture totale avec notre vision de l’assimilation républicaine », a-t-il clamé. Selon lui, ce rapport « érige le communautarisme comme nouveau modèle pour la France ». « Les signes religieux ostensibles n’ont pas leur place dans une salle d’école publique », a encore assuré Jean-François Copé, qui ne « peux pas accepter que notre langue à tous, le français, soit enseigné au même titre que les autres langues du monde entier ».

Ce n'est pas « à la France d'abandonner sa culture, ses valeurs, sa langue, son histoire et son identité pour s'adapter aux cultures des autres » mais aux « immigrés d'adopter la culture française » fustige le président de l'UMP. Selon lui, à l’approche des élections municipales, cela fait partie d’une « triste stratégie électoraliste » de la gauche qui « agite des chiffons rouges pour faire monter le FN et affaiblir l'UMP ».

« Le rapport sur la politique d'intégration remis au Premier ministre s'inscrit dans la logique d'une France communautarisée et désunifiée », a réagi de son côté, sur Twitter, son ancien adversaire à la présidence de l’UMP, François Fillon. Ce rapport est « scandaleux », a surenchéri Eric Ciotti, député UMP des Alpes Maritimes. Quant à la présidente du Front national Marine Le Pen, ce rapport est tout simplement « une dangereuse provocation ».

Dans les rangs de la gauche aussi, ce rapport a fait grincer beaucoup de dents. Face au tollé suscité par les préconisations, le Premier ministre a choisi de couper court à la polémique en assurant qu'il ne voulait « évidemment pas » réintroduire les signes religieux à l'école. « Jean-François Copé est un irresponsable et un menteur parce que faire le procès au gouvernement de la République que je dirige que nous voudrions abandonner le modèle républicain d'intégration, celui des droits et des devoirs, celui de la République démocratique laïque et sociale, c'est une injure. Je le prends comme tel et je ne laisserai pas passer ce qui est en train de se faire », a déclaré Jean-Marc Ayrault devant la presse à l'Hôtel Matignon.

« Ce n'est pas parce que je reçois des rapports que c'est forcément la position du gouvernement », a poursuivi le Premier ministre. Jean-François Copé « va jusqu'à dire que nous voudrions réintroduire les signes religieux à l'école, le voile à l'école. Mais de quoi parle-t-il ? Est-ce qu'on a dit ça une fois ? A-t-on cette intention ? Evidemment pas. Moi-même, j'ai voté pour la loi interdisant les signes religieux à l'école », a-t-il martelé.

Sa position n'a rien de surprenant car le gouvernement socialiste, et la gauche plus globalement, affiche une fermeté au sujet du hijab. Le Président de la République, en personne, avait même émis l’idée d’une loi interdisant le port du voile pour les salariés travaillant dans des établissements de la petite enfance avant que l'idée n'ait été écartée par l'Observatoire de la laïcité.

A gauche comme à droite, sur cette question, l'exclusion comme consensus reste d’actualité au détriment des musulmanes discriminées.

Lire aussi :
Un rapport préconise le retour du voile à l’école
Hollande : une loi anti-voile nécessaire dans les crèches
L’islam miné par l’identité nationale




Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par chabri le 13/12/2013 18:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salam à tous ,

L'école de la République Française , c'est l' école pour tous sans distinction de race et de religion . En conséquence , aucun signe religieux ostentatoire et quel qu'il soit ne doit entrer à L'Ecole . Point barre . !
La religion , je le répète et je le répèterai 1000 fois , fait partie de la sphère privée . Il ne doit pas y avoir une religion d'état , comme cela existe dans certains pays musulmans dont la constitution , s'inspire de règles religieuses .. Faire attention ! Regardez ce qui se passe en Centre Afrique où l'on se massacre au nom du même Dieu ! !. C''est cela que vous voulez en France , notre cher et beau pays ?
D'abord se sentir français , respecter les lois qui sont les mêmes pour tous , avoir des devoirs envers la République et le pays où l'on habite . J'ai été surpris et même blessé de voir , le jour de l'élection de François Hollande plus de drapeaux étrangers à Paris , en particulier à la Bastille ,.( drapeaux algériens , marocains ,tunisiens , palestiniens ( ?? ), égyptiens etc... ) que de drapeaux français .! ! !; . ET je ne dirai rien des incidents qui se sont passés dans certaine villes quand l'Algérie s'est qualifiée pour la coupe du monde de football . Ne vous étonnez pas alors des réactions d'amertume de nos compatriotes français de cœur . . . Vous avez dit stigmatisation ? .
Que notre Dieu commun vous ouvre l'esprit et ... le cœur !

2.Posté par Didon le 13/12/2013 18:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est Copé il y a lieu et son acolyte histéro-sioniste de Elisabeth Levy qui avait organisé un discours devant le CRIF ,instance autrement plus communautaire,sur les dangers du communautarisme.C'est l'hopital qui se fout de la charité.Pas besoin de faire un dessin sur quelle communauté était visé.Alors que tous le monde sait qu'il n'y a pas de communauté musulmane en france,contrairement à d'autre(le CRIF pour ne pas la nommer) qui organise des diners annuels avec toutes les hautes instances politiques pour leur dicter la conduite à suivre pour l'année en cours ,n'est pourtant pas taxé pour autant de communautarisme

3.Posté par Didon le 13/12/2013 19:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'oubliais de dire qu'étant donné que les municipales etant proche ,les promesses sont lendemain tel que le vote des étrangers sont l'apanage du PS.Là il ne s'agit meme pas de promesse ,mais juste de secouer le chiffon rouge et de souffler le chaud et le froid en raclant le plus large possible,du musulman à l'islamophobe.Les socialos sont adeptes du grand écart politique

4.Posté par Didon le 14/12/2013 10:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Chabri
La france est multiculturelle.On est plus à l'époque de tes grand parents où la france était à dominante blanche.Il faudra bien un jour toi et les gens qui pensent comme toi que vous vous rendiez à l'évidence

5.Posté par jossbo le 14/12/2013 10:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
heureusement que le voile continuera à être interdit à l'école. Et que ce rapport stupide et provocateur sera enterré. Non mais on va-t-on ? bientôt, on va demander aux français de s'adapter aux immigrés, et non pas l'inverse. Et pourquoi pas aussi d'abandonner notre langue, notre culture, pour faire plaisir à une minorité et à une bande de bobos que tout le monde méprise. Et une bonne fois pour toutes, qu'on cesse de nous casser les pieds, et je reste poli, avec le passé colonial... ça va maintenant...

6.Posté par Oumm le 14/12/2013 18:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
salamu'alaykum

Selon lui, ce rapport « érige le communautarisme comme nouveau modèle pour la France »

Il serait intéressant de comparer le nombre d'écoles, collèges et lycées musulmans qui ont ouverts en France depuis 2004 à celui des écoles qui étaient présentes avant l'entrée en vigueur de la loi. Si c'est contre le communautarisme qu'ils disent lutter (et je n'en crois rien), cette loi en a été un puissant vecteur.


Et pour répondre au commentaire plus haut : "L'école de la République Française , c'est l' école pour tous sans distinction de race et de religion". Les noirs, arabes et autres personnes un peu trop basanées devraient donc laisser leur "couleur" à la porte de l'établissement ?
Mais où va t-on.

7.Posté par Didon le 15/12/2013 08:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Jossbo
On est pas des immigrés.On est né en france .Certains sont là depuis 5 générations.Donc la france ,c'est nous aussi !

8.Posté par jossbo le 16/12/2013 10:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Didon

j 'entends bien, pas de problème, mais faites comme moi, pliez vous aux règles de la République. ma culture, ce n'est pas l'Orient, l'islam. et il y a des immigrés en France qui ne respectent pas ces lois, et vous le savez très bien. On ne veut pas de voile à l'école, de menus exclusivement halal dans les cantines, de prières de rues, d'horaires aménagés dans les piscines, etc etc. ici, c'est laïc, et ça le restera, que cela plaise à certains ou non. et s'ils ne sont pas contents, personne ne les retiendra

9.Posté par Didon le 16/12/2013 20:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tout d'abord ,la laicité ne veut pas dire l'etat contre les religions ,mais une neutralité bienveillante de l'etat.Enfin ,en principe.
Ensuite,personne ne vous a demandé de vous convertir ou d'apprendre à faire le youyou à votre femme
Enfin,lorsqu'une règle ou une loi est mauvaise,le devoir du citoyen est de la remettre en question comme à fait Degaulle en s'opposant au régime de Vichy

10.Posté par chabri le 19/12/2013 23:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Rép. à oumm

Salam ,
Cette phrase veut dire que les établissements scolaires sont ouverts à tous ( toutes ) , qu'ils soient , noirs ,gris , blancs , jaunes etc... et quelle que soit la religion de chacun(e) . Voilà ce que veut dire " sans distinction de race ou de religion " ! Sinon ce serait du racisme !.
Il faut bien lire ce qui est écrit et réfléchir avant de faire une réponse ..
Bon courage
Chabri
: