Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

L'Exécutif des musulmans de Belgique face à la police judiciaire

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 11 Mai 2012



L'Exécutif des musulmans de Belgique (EMB) rencontre depuis des années des problèmes internes mais cette fois, la justice belge a décidé de s'en mêler. Des perquisitions ont été menées par la section des affaires spéciales de la police judiciaire fédérale de Bruxelles, mercredi 9 mai, au siège de l'EMB. Ces perquisitions font suite à une plainte de la vice-présidente, Isabelle Praile, qui s'est plaint de son éviction des organes représentatifs de l'institution avec deux autres de ses collègues.

Les enquêteurs ont saisi le dossier de la procédure d'éviction où des faux et usages de faux sont suspectés. Pour Isabelle Praile, interrogée par Yabiladi, son éviction en janvier dernier est due à une différence d’opinion au sujet du culte musulman dans son pays. Au sein de l’EMB, certains voudraient donner la gestion du culte aux « étrangers », tandis que d’autres, dont elle-même et deux autres membres également congédiés de l’organe, veulent une gestion « belge » du culte musulman en Belgique.

Jusque là, l'EMB n'a toujours pas réagi et son président, Semsetttin Ugurlu, reste injoignable.

Lire aussi :
Mosquée incendiée en Belgique : les musulmans choqués, l'EMB appelle au calme
L’Exécutif des musulmans de Belgique sans ressources
Qui va décider de l’avenir des musulmans de Belgique ?