Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Mosquée incendiée en Belgique : les musulmans choqués, l'EMB appelle au calme

Rédigé par La Rédaction | Mardi 13 Mars 2012



L'attentat contre la mosquée chiite Rida à Anderlecht, à Bruxelles, a mis en émoi la communauté musulmane belge. Dans l’incendie criminel qui a suivi le jet du cocktail molotov lundi 12 mars, l’imam Abdallah Dadou, père de quatre enfants, a été tué.

Le suspect a très vite été interpellé sur les lieux du crime. Selon les premiers éléments de l’enquête révélés par le parquet de Bruxelles, l’homme âgé d'une trentaine d'années aurait déclaré être musulman et serait en séjour illégal sur le territoire belge. Il n'a pas encore été formellement identifié car il a présenté trois identités différentes aux enquêteurs, qui recherchent d'éventuels complices.

A ce stade, le parquet n'a pas souhaité communiquer les motifs qui ont pu pousser le suspect à commettre son geste mais selon la ministre de l'Intérieur Joëlle Milquet, « il s'agirait bien d'un problème entre sunnites et chiites » sur la base des témoignages des personnes présentes au moment des faits. Des responsables chiites de la mosquée ont en effet indiqué que le pyromane serait un salafiste (sunnite) qui ferait partie d’un mouvement anti-chiite et qui aurait crié des propos liés au conflit syrien au moment des faits.

Le suspect aurait-il exporté le conflit ? Bachar al-Assad est lui-même issu de la communauté alaouite, une branche du chiisme minoritaire dans le pays, et continue de réprimer les insurgés, majoritairement sunnites. Mais ce n'est pas pour autant que le conflit syrien est interconfessionnel.

« Je reste prudente car la justice doit encore confirmer une série de choses », a précisé la minstre, qui condamne fermement l’attaque, à l'instar des communautés chrétiennes et juives du pays. Une prudence nécessaire d’autant que les communautés chiite et sunnite (majoritaires) cohabitent sans heurt en Belgique comme ailleurs en Europe.

Dans son communiqué publié mardi, l'Exécutif des musulmans de Belgique (EMB) lance un appel au calme et « invite tous les musulmans à unir leurs efforts pour renforcer le dialogue et le vivre-ensemble entre toutes les tendances cultuelles et culturelles qui composent la communauté musulmane » du pays.

Lire aussi :
L'Executif des musulmans de Belgique condamne l'acte criminel contre la mosquée d'Anderlecht

Belgique : un attentat contre une mosquée tue l'imam




Loading












Recevez le meilleur de l'actu