Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Islamophobie : une femme voilée enceinte agressée à Toulouse

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 26 Mars 2015



Islamophobie : une femme voilée enceinte agressée à Toulouse
A Toulouse, Kedidja, une musulmane voilée enceinte de 8 mois et demi a été violemment agressée, mardi 24 mars, par deux hommes, a-t-on appris jeudi 26 mars. A deux semaines à peine de la date de son accouchement, elle a été hospitalisée en état de choc physique et psychologique.

« Ma femme venait de poser nos deux filles à l'école. Au moment de repartir, elle a croisé deux jeunes hommes. L'un d'eux lui a agrippé les cheveux, a tiré sur son voile tout en l'insultant : pas de ça chez nous ! C'était un jeune européen », raconte son époux, Mounir, à La Dépêche.

« D'après le récit de mon épouse, c'est ce qui n'a pas plu à ce monsieur. Il a été très agressif, lui a donné beaucoup de coups. Il a même sorti un couteau. Heureusement, son ami, qui n'a pas participé aux violences, lui a dit d'arrêter, que ma femme était enceinte », poursuit-il, en dénonçant un acte islamophobe. Les deux hommes ont abandonné la victime choquée sans oublier de lui avant de lui proférer des menaces de mort, selon son témoignage.

Agression islamophobe

Après examen médical, le bébé se porte bien et la jeune maman devrait accoucher normalement mi-avril. « Mais ma femme a mal partout, précise son mari. Elle a pris beaucoup de coups. Psychologiquement, c'est très dur. Elle n'arrête plus de pleurer », a indiqué son mari.

Une plainte a été déposée. La victime a été entendue par un enquêteur de la sûreté départementale. Le motif raciste et islamophobe semble être sérieusement pris en compte par la police.

De son côté, le Collectif contre l'islamophobie en France (CCIF) a entamé des démarches pour entrer en contact avec la victime et son mari, « afin de leur apporter toute l'aide et le soutien nécessaire », précise le collectif par la voix de sa porte-parole Elsa Ray. « Rappelons que nous n'avons de cesse, depuis 2013 tout particulièrement, d'alerter sur l'augmentation des agressions physiques islamophobes dont la quasi totalité des victimes sont des femmes et bien souvent des femmes enceintes ou avec de jeunes enfants », déplore-t-elle.

Lire aussi :
Elsa Ray : « L’islamophobie doit être une priorité du gouvernement en 2015 »
Face à l'islamophobie ambiante, les réponses de Cazeneuve aux musulmans
Après les attentats, le CCIF en alerte face à l'intensification de l'islamophobie