Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Islamophobie : le Coran à la source du cas Nemmouche pour Zemmour (vidéo)

Rédigé par | Lundi 9 Juin 2014



Eric Zemmour ne porte pas du tout l’islam dans son cœur, les musulmans l’ont bien compris. Le polémiste du Figaro, qui sévit également sur RTL et I>Télé dans l’émission « Ça se dispute » avec Nicolas Domenach, s’est de nouveau illustré, vendredi 6 juin, avec de graves propos islamophobes lors de l’évocation du cas de Mehdi Nemmouche, le principal suspect de la tuerie du Musée juif de Bruxelles fin mai.

« On paye 40 ans d’immigration folle, de naturalisation à tout-va, de droit du sol. Ces médias qui le présente comme un Français… », dit-il. « C’est un Français », lui rappelle alors la journaliste Léa Salamé. Français « de nationalité », « mais il n’a rien de français, (…) il n’est pas Français, il faut arrêter de salir le nom "Français" avec des gens pareilles. C’est injuste pour la France », répond-t-il, déclarant ensuite que « le minimum » que les autorités puissent faire est de retirer la nationalité à Mehdi Nemmouche. Il rejoint par là l'avis du Front national, de l'UMP ou encore dernièrement du Premier ministre Manuel Valls. Comme si les « vrais » Français (dits « de souche ») étaient exempts de sombrer dans le crime et l’extrémisme.

« Vous ouvrez le Coran à n’importe quelle page et il y a écrit : "Il faut tuer les juifs, il faut tuer les chrétiens. Dieu les maudit, il faut tuer les infidèles" », a déclaré Eric Zemmour (intervention à la 5e minute). Pour lui, il faudrait presque rendre hommage aux musulmans qui vivent pacifiquement « alors qu’ils ont un Texte sacré qui les incite à tuer. (…) Tant qu’on n’aura pas dit que c’est là-dedans qu’il y a le drame et qu’il faut extirper ces textes là, il faut les rejeter, ce que ne fait pas le CFCM », termine-t-il, faisant allusion à la convention citoyenne de l’instance lancée le 4 juin.

A l’écouter, le Coran est à la source du cas Nemmouche et les musulmans qui prônent la paix prendraient cette posture contre les commandements de leur propre religion… Or, la haine et le meurtre ne sont pas prescrits en islam. Le chroniqueur, nourrissant de plus belle la haine de l’islam, continue de verser dans une vile caricature des musulmans et leur religion sans pour autant être menacé jusque là par les patrons des médias qui l'emploie. L'indignation n'en est que plus grande.



Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur