Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Racisme : condamné, Eric Zemmour est reçu à l’Assemblée nationale

Rédigé par La Rédaction | Mardi 1 Mars 2011



Eric Zemmour a choisi de ne pas faire appel de sa condamnation par le tribunal correctionnel de Paris pour provocation à la discrimination raciale, a-t-on appris mardi 1er mars. Sa condamnation devient ainsi définitive car le parquet a décidé de ne pas faire appel non plus, ce qui clôt le dossier.

Condamné le 18 février à 2 000 € d’amende, le chroniqueur et journaliste ne fait pas appel car il estime avoir « gagné sur la diffamation », qui était le motif initial des poursuites engagées par des associations antiracistes et le seul retenu par le parquet, a indiqué son avocat Olivier Pardo.

« Le tribunal, après l'avoir relaxé de cette infraction, a cru bon de le condamner pour provocation à la discrimination », ajoute-t-il dans un communiqué. Eric Zemmour souhaite désormais que « le débat se déroule en dehors de l'enceinte judiciaire, pour que le réel ne soit pas en procès. »

Malgré sa condamnation, le journaliste a été reçu ce mardi à l'Assemblée nationale par une vingtaine de députés UMP membres du collectif la Droite populaire pour lui exprimer leur « soutien » et leur « sympathie. »

A l’initiative du secrétaire général adjoint de l'UMP, Hervé Novelli, l'homme est aussi invité, mercredi 2 mars, à un débat de l’UMP sur le « trop-plein de normes » afin de défendre « la liberté de pensée », ce que SOS Racisme s’est empressé de dénoncer. « Une partie de l'UMP, fort heureusement contestée par une autre partie, se situe dans une inquiétante dérive, fort peu compatible avec l'esprit de la République », écrit l'association dans un communiqué.

Par cette invitation, l’UMP « envoie un signal manifeste: la condamnation d'Eric Zemmour est infondée et la pensée raciste ne doit pas être interdite dans notre pays », poursuit SOS Racisme. Pour sa part, le parti présidentiel affirme qu’Eric Zemmour a été invité bien avant sa condamnation.

Lire aussi :
Affaire Zemmour : « La stigmatisation d'une communauté ne saurait être une opinion, c'est un délit »
Zemmour condamné à 2 000 € pour provocation à la haine raciale
Eric Zemmour devant les juges pour « discrimination raciale »
L’islamisation des Bleus
Le racisme explose en France, les préjugés aussi
Éric Zemmour, pourtant « raciste, homophobe et misogyne », ne sera pas licencié du Figaro
Eric Zemmour dans le collimateur des associations anti-racistes
Les Noirs et les Arabes dans le viseur d'Eric Zemmour : le dérapage en vidéo
La police prise en flagrant délit de « faciès »
« Dégage, sale Arabe » (vidéo)





Loading












Recevez le meilleur de l'actu