Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Eric Zemmour devant les juges pour « discrimination raciale »

Rédigé par La Rédaction | Lundi 10 Janvier 2011



Si les Français noirs et arabes sont tant contrôlés par la police, « c’est parce que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes, c’est un fait ». Ces propos d’Eric Zemmour, qui date de mars 2010, feront l’objet d’une audience au tribunal correctionnel de Paris pendant trois jours dès ce mardi 11 janvier.

D’autres propos, tenus sur France Ô, sont aussi incriminés. M. Zemmour avait alors déclaré que les employeurs « ont le droit » de refuser des Arabes ou des Noirs.

Accusé de « diffamation » et de « discrimination raciale » par les associations de lutte contre le racisme, le journaliste et chroniqueur de Laurent Ruquier ne s'est jusque-là pas excusé, reconnaissant simplement que ses propos pouvait « heurter ».

SOS racisme, qui a porté l’affaire en justice, estime que les propos de M. Zemmour « tendent à assimiler l'origine des personnes et la délinquance ». Attendu lors de l'audience, le journaliste a fait citer une dizaine de témoins, parmi lesquels le député Claude Goasguen, le chroniqueur Eric Naulleau ou Robert Ménard, l'ancien secrétaire général de Reporters sans frontières.


Lire aussi :
L’islamisation des Bleus
Le racisme explose en France, les préjugés aussi
Éric Zemmour, pourtant « raciste, homophobe et misogyne », ne sera pas licencié du Figaro
Eric Zemmour dans le collimateur des associations anti-racistes
Les Noirs et les Arabes dans le viseur d'Eric Zemmour : le dérapage en vidéo
La police prise en flagrant délit de « faciès »
« Dégage, sale Arabe » (vidéo)





Loading












Recevez le meilleur de l'actu