Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Islamophobie : la mosquée de Cognac de nouveau profanée

Rédigé par La Rédaction | Lundi 18 Août 2014



C’est la deuxième fois que la mosquée de Cognac (Charente) est la cible d’une profanation en un an. Des croix celtiques et gammées, ainsi que des tranches de jambon, ont été retrouvées, dimanche 17 août, sur les murs et l'enceinte de la mosquée Es-Salem.

C'est l'imam de la mosquée qui a découvert les méfaits tôt le matin lors de la première prière de la journée. Les tranches de jambon étaient étalées sur les marches d'entrée et les deux croix peintes sur les murs, a fait savoir à l'AFP, Abdallah Zekri, président de l'Observatoire national contre l'islamophobie, lié au Conseil français du culte musulman (CFCM).

« C'est le même groupe qui a du agir, venu célébrer l'anniversaire de la dégradation de la mosquée l'an dernier », a-t-il estimé, indiquant qu'une plainte a été déposée.

En août 2013, le mot « mosquée » avait été effacé de l'écriteau apposé devant la mosquée Es-Salem de Cognac. Les auteurs de cette action avaient laissé des mentions comme « Bougnoules dégagez », et peint une croix gammée et une croix chrétienne. Des tranches de rôti de porc avaient également été répandues sur les lieux.

Si aucun lien entre les deux affaires ne peut être établi « à ce stade » pour le vice-procureur d'Angoulême, Cyril Vidalie, « une enquête est ouverte ».

Plusieurs dégradations de lieux de culte musulmans dans le sud de la France ont été signalées par Abdallah Zekri depuis fin juillet. Dans la mosquée de la Charité-sur-Loire (Nièvre), l’inscription « Nike les arabes » et des croix gammées inscrites à la peinture blanche avaient été découvertes le 27 juillet. A Marseille, une mosquée a également été ciblée avec des tags pro-Israël le 31 juillet.

Lire aussi :
Islamophobie : une mosquée profanée à Cognac
Marseille : une mosquée profanée par des tags pro-Israël
2013, année noire de l’islamophobie en France