Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 

 

Sur le vif

Herta « halal » : le laboratoire allemand discret sur l’affaire

Rédigé par La Rédaction | Mardi 25 Janvier 2011 à 15:51

           


Herta n’a toujours pas réagi publiquement sur cette affaire des Knacki de volaille « halal » pas très halal. Pourtant, les résultats de la contre-enquête qu’elle a commanditée auprès du laboratoire allemand Genetic ID ne relèverait, selon la Grande Mosquée de Paris, aucune trace d’ADN de porc dans les produits, discréditant ainsi les résultats de Eurofins.

Contacté par Saphirnews, Genetic ID n’a pas souhaité répondre à nos questions ni même nous confirmer ou infirmer le nom du client pour des raisons de confidentialité. « Genetic ID (Europe) considère que la confidentialité est la pierre angulaire de notre protocole professionnel. Il est de notre stricte politique de ne pas divulguer l'identité de nos clients ou les résultats des tests à des tiers ou au public, à moins que des instructions écrites du client aient été reçues pour le faire. Cette politique de confidentialité s'applique aux rapports, aux conclusions de tests et aux noms de tous les essais », nous a-t-on indiqué mardi 25 janvier.

Une stratégie de communication se mettrait-elle en place chez Herta ? Pour le moment, la marque reste encore discrète sur ce point, ce qui ne l'aide sûrement pas à rétablir la confiance des consommateurs musulmans.


Lire aussi :
Halal : quelles marges de manœuvre pour Herta ?
Herta « halal » au porc : la Grande Mosquée de Paris contre-attaque
La charte du halal bientôt aux oubliettes ?
Les dessous du halal : Herta, porc détecté, production arrêtée




Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Gabriel Doutreligne le 25/01/2011 18:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Herta ne communique pas sur le halal, à part dans la publicité. Je doute qu'il y ait une quelconque stratégie derrière tout ça.
Dans tous les cas, réagir aujourd'hui serait de toute façon trop tard. Le mal est fait. Mais il est tout de même nécessaire pour une marque de s'exprimer, même si elle à des torts à se faire pardonner. On sait que reconnaître ses erreurs peut largement profiter à l'image d'une marque si cela est fait avec intelligence.