Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 






Psycho

Hanane, 22 ans : « Je consulte un psy et… j’ai peur de l’association »

Rédigé par Lalla Chams en Nour | Mercredi 21 Mai 2014



« Salam alaykum. Je suis une jeune fille musulmane de 22 ans et, depuis bientôt deux ans, je consulte un psychologue qui est, lui aussi, musulman.

Cependant, je n’arrive pas à lui faire totalement confiance car j’ai peur de faire de l’association dans le fait de consulter un psychologue. J’ai lu qu’il fallait s’en remettre entièrement à Allah en cas de souci ou de tristesse.

Donc je voulais savoir si consulter un psychologue et lui “raconter” ma vie était interdit ou autorisé. » Hanane

Lalla Chams en Nour, psychanalyste

Salam,

Je vais essayer de vous répondre depuis mon terrain officiel, celui de la bonne santé de l’âme.

Mais, tout d’abord, si vous lisez bien le Coran, où voyez-vous qu’il est haram (interdit) de travailler sur soi pour mieux se connaître et ainsi trouver une stabilité intérieure qui permet de pratiquer correctement son islam ? S’en remettre à Allah ne signifie pas que l’être humain n’a pas une partie de travail à faire, et la tâche n’est pas moindre, il s’agit de s’améliorer soi-même.

Quitter le niveau des pulsions pour les maîtriser et les mettre au service d’actes qui nous élèvent, et non le contraire. C’est cela soigner son âme, selon mon expérience. Et c’est le plus grand des combats que l’être humain ait à mener.

Heureusement que parfois il y a des psys qui peuvent vous y aider ! Il arrive que seuls nous ne puissions pas nous en sortir sans l’accompagnement de quelqu’un formé pour cela. Le psy, ce peut être un médecin de l’âme, s’il s’engage spirituellement dans son travail.

Savez-vous que de grands savants de l’islam et de grands saints évoquent depuis longtemps la psychologie des profondeurs ? Selon moi, ce sont eux les premiers inventeurs de la notion même de psychologie. La science des âmes… En grec, l’âme se dit psyche.

Ne soyez pas victime des fausses interprétations et des distorsions culturelles qui déforment la religion qui est l’une des premières à exhorter sur le travail sur soi pour transformer notre nafs. Le Prophète – paix et salut de Dieu sur lui − parle bien du grand jihâd. Comment le comprenez-vous ? Alors quelle erreur y aurait-il d’aller consulter un psy si l’intention est bien de s’améliorer soi-même en apprenant à se connaître ?

Alors je vous souhaite à poursuivre votre chemin en confiance et avec courage pour vous trouver vous-même, car, vous le savez, qui se connaît soi-même connaît son Seigneur…

J’ajoute que cette démarche peut même se révéler très fructueuse si vous l’offrez à Allah en la sacralisant par une intention pure...

La rubrique « Psycho », qu’est-ce que c’est ?

Des psychologues et psychanalystes répondent à vos questions. Musulman(e)s du Maghreb ou de France, professionnel(le)s actif(ve)s exerçant en cabinet, ils réfléchissent à votre problématique et tentent de vous éclairer à travers leur expérience professionnelle et leur pratique spirituelle. Ils peuvent vous aider à y voir plus clair en vous-même ou à mieux décrypter le comportement des personnes de votre entourage.
Ils ne sont pas médecins, même si on les désigne parfois comme des « médecins de l’âme », mais leur rôle est de vous aider à trouver en vous-même la meilleure réponse à vos interrogations sur vos relations aux autres, votre conjoint ou conjointe, vos parents, vos frères et sœurs, vos amis, vos collègues de travail, vos voisins...
Alors, n’hésitez pas, interrogez-les, ils tenteront de vous répondre en s’éclairant des plus belles pensées de l’islam.
Contactez-les (anonymat préservé) : psycho@saphirnews.com





Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par jm le 21/05/2014 19:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salam, Melle Hanane,

Juste deux petites remarques :

D'une part, je ne peux que remercier infiniment "Lalla Chams en Nour" pour sa magnifique réponse !

D'autre part, je rebondis sur l'expression 'djihad" qui veut dire : Combat !... cette expressions ne signifie pas qu'il faut combattre toutes personnes pensant autrement que soi-même. Il s'agit bien d'un combat, mais d'un combat sur soi, contre le doute, la suspicion, la peur etc. etc. …

Le psy vous aidera considérablement à prendre conscience de toutes vos craintes et vous permettre de mieux affronter avec courage tous vos doutes …

Je vous souhaite beaucoup de réussites !

DIEU vous guide !

Très cordialement
(jm852)

2.Posté par Assia le 25/05/2014 20:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salam 'Aleykoum wa rahmatuAllah wa barakatu,

Mes chères soeurs,

Je suis très étonnée en lisant ce papier de constater que jihad an-nafs et tout ce qui a trait aux maladies du coeur et de l'âme sont amalgamés sans plus d'explications à la psychologie...
Il me semble que la psychologie et surtout la psychanalyse repose sur tout un savoir construit au tournant du 19ème siècle dans un contexte culturelle et historique bien loin des préoccupations de nos pieux prédécesseurs, à savoir la bourgeoisie féminine et désoeuvrée autrichienne.
L'entreprise de l'amélioration de son être est bien sûr tout ce qu'il y a de plus louable et sans doute la clé d'une piété saine et apaisée. Néanmoins il me semble que ce travail doit s'accomplir dans et par la religion. Je pense que Hanane a eu une bonne intuition en s'interrogeant sur la possibilité de commettre un acte shirk par la fréquentation d'un psychologue car en effet celui-ci constitue nécessairement une béquille dont les analyses et conclusions ne sont pas basées sur le dogme, la foi ou toutes autres conceptions religieuses de la vie et de soi-même.
De plus, et sauf votre respect Lalla "Soleil de la Lumière", je ne vois pas bien comment vous pouvez avoir l'honnêteté de l'objectivité en vous prononçant sur l'importante question qu'a posé Hanane si vous êtes vous même psychanalyste?
Qui couperait la branche sur laquelle il est assis ?

Wa Allahou A'lam,

Et qu'Allah nous guide et me pardonne si je m'égare.