Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 






Sur le vif

Finance islamique : l'émission de sukuk atteint un niveau record en 2011

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 16 Février 2012 à 12:23



Selon une étude de l'agence Standard & Poor's, les émissions de sukuk ont atteint un montant de 84,5 milliards de dollars (près de 65 milliards d'euros) en 2011. C'est près du double du niveau de 2007 et la tendance devrait s’accélérer en 2012, avec déjà 20 milliards de dollars (15 milliards d'euros) d’émissions de sukuk pour le mois de janvier. « Nous attendons une dynamique comparable à celle de 2010 et de 2011, et probablement un nouveau record du montant des émissions de sukuk », a précisé Standard & Poor's pour l'année à venir.

Pourtant, les sukuk ne représentent que 1 % des émissions obligataires dans le monde. Cette part devrait logiquement augmenter avec l’arrivée sur les marchés de nouveaux acteurs.

L'Afrique pourrait, en effet, devenir un gros émetteur de sukuk. La Banque Islamique de Développement, dont de nombreux pays africains sont membres, pourrait leur apporter un soutien. Standard & Poor's, indique pourtant que l'absence de cadre juridique standard dans le milieu pourrait ralentir le mouvement.

Lire aussi :
L’AFD s’ouvre à la finance islamique
Finance islamique : le premier prêt immobilier halal sur le marché
Finance islamique : un secteur en pleine expansion pour 2012
La Russie veut miser sur la finance islamique




Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Le Coran et laSunna n''''ont interdit que l''''intérêt usuraire et non tout intérêt, les ulémas se sont encore trompés le 24/12/2012 19:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le Coran et la Sunna condamnent uniquement l’intérêt usuraire (riba) et non tout intérêt. Donc, les oulémas se sont encore trompés. Les banques islamiques ne le sont que de nom. Mohamed (saws)
a anticipé sur la démonétisation de l’or et l’émission inflationniste de billets de banque Allahou Akbar
Le Coran interdit catégoriquement l'usure (riba) qui est un des plus grands péchés par son caractère abominable Même la législation en France, tirée du droit musulman sous Napoléon Bonaparte, converti à l’Islam avant sa mort en prison, a prohibé tout taux d'intérêt usuraire. Rappelons au passage que le poète HUGO aussi était converti à l'islam (consulter nos articles sur Internet à ce sujet). Un peu partout dans le monde, y compris dans l’espace UEMOA, les banques centrales fixent le taux usuraire d’intérêt prohibé aux banques commerciales
A propos de l’usure (riba), voici ce que Dieu a décrété dans le Coran S 2 : La vache (Al-Baqarah), V 275 - 279.
« Ceux qui mangent [pratiquent] de l'intérêt usuraire ne se tiennent (au jour du Jugement dernier) que comme se tient celui que le toucher de Satan a bouleversé. Cela, parce qu'ils disent : « Le commerce est tout à fait comme l'intérêt » Alors que ALLAH a rendu licite le commerce, et illicite l'intérêt. Celui, donc qui cesse dès que lui est venue une exhortation de son Seigneur, peut conserver ce qu'il a acquis auparavant; et son affaire dépend d' ALLAH . Mais quiconque récidive... alors les voilà, les gens du Feu ! Ils y demeureront éte...