Connectez-vous
Islam | Musulman | Toute l’actu sur Saphirnews.com
Facebook
Twitter
Google+
Dailymotion
YouTube
Rss





Finance éthique

Finance islamique : le premier prêt immobilier halal sur le marché

Rédigé par Hanan Ben Rhouma | Mardi 20 Décembre 2011

Le premier prêt immobilier compatible avec les principes de l’islam a été lancé en France lors du Salon international du monde musulman (SIMM). La société 570 easi est à l’origine de ce produit financier inédit, désormais commercialisé par la banque marocaine Chaabi, qui avait lancé en juin les premiers comptes courant charia-compatible. La durée de ce prêt est fixée obligatoirement à dix ans mais 570 easi assure travailler sur d'autres produits de financement immobilier de longue durée.



Finance islamique : le premier prêt immobilier halal sur le marché
Bonne nouvelle pour les musulmans de France. Ceux qui désirent acheter une maison ou un appartement sans avoir à faire de concessions avec leur religion, qui interdit l’intérêt (riba) et promeut le partage des risques, vont trouver chaussure à leurs pieds grâce à la société 570 easi (éthique à sensibilité islamique).

Le groupe, dirigé par Anass Patel, a lancé le premier produit financier islamique qui permet d’acquérir un bien immobilier (570 Immo Acquisition), à l’occasion du Salon international du monde musulman (SIMM), qui s’est tenu du 17 au 19 décembre au Parc des expositions du Bourget.

Selon une étude IFOP parue en 2008 et que l’ancien dirigeant d’AIDIMM (Association d'innovation pour le développement économique et immobilier) met en avant, il y aurait en France entre 590 000 et un million de clients potentiels intéressés par des produits de financement charia-compatible, ce qui évaluerait le marché du financement immobilier halal à 7 milliards d’euros.

Un prêt commercialisé par Chaabi

Ce lancement n’aurait pas été possible sans un établissement bancaire, seul à pouvoir commercialiser le produit. Le partenaire de 570 easi est la banque Chaabi, filiale de la Banque populaire marocaine, qui se fait depuis plusieurs mois un nom dans la finance islamique en France. Elle a été la première – et la seule à ce jour dans l'Hexagone – à avoir lancé, en juin dernier, les premiers comptes courant charia-compatible.

Ses opérations de finance islamique sont supervisées par l'ACERFI (Audit, conformité, éthique et recherche en finance islamique), le premier comité de conformité éthique (charia-board) francophone constitué de jurisconsultes musulmans habilités à vérifier la conformité des produits financiers, dont Mohammad Patel est le secrétaire général.

Le produit créé par 570 easi est un contrat fondé sur la murabaha, qui est l’achat-revente d’un produit licite au sens islamique du terme, en l’occurrence ici un bien immobilier. Le client souscrivant à ce produit permettra à la banque d’acquérir la maison ou l’appartement souhaité qu’il revendra ensuite à son client plus cher. Une marge bénéficiaire pour l’établissement bancaire qui sera bien entendu connue du client, la transparence étant au cœur du système financier islamique. Ce produit ne sera pas forcément plus compétitif qu’un crédit classique avec intérêts mais l’éthique promue par l’opération – et qui manque cruellement à la finance conventionnelle – suffira à convaincre des ménages à y souscrire.

« Nous accompagnons le client dès le début. Nous faisons avec lui le montage du dossier de A à Z et nous procédons à toutes les démarches auprès de la banque », nous indique Anass Patel, directeur-fondateur de 570 easi. Une fois le dossier de financement accepté par le client puis par la banque, le client ouvrira un compte à Chaabi afin que puissent lui être prélevées ses mensualités.

Un produit sous conditions

Seule ombre au tableau : tous les ménages intéressés ne pourront être éligibles au prêt car sa durée est obligatoirement fixée à dix ans dès lors que l’achat du bien par la banque est acté. « Avant, on était limité à sept ans mais, depuis ce week-end, on a réussi à augmenter la durée car il s’agissait de répondre à davantage de besoins qui ont été formulés par des clients potentiels », nous déclare M. Patel. Une extension de durée, qui ne saurait cependant suffire à satisfaire tous les demandeurs de prêts immobiliers halal.

La société 570 easi propose en effet aux intéressés de faire une simulation sur son site internet afin de pouvoir connaître les possibilités qui s’offrent à eux. Et beaucoup ont dû déchanter en se rendant compte qu'ils n'avaient ni l'apport initial suffisant ni les revenus faisant le triple des remboursement mensuels exigés.

Dans l’impossibilité d’étendre la période de remboursement à plus de dix ans, les personnes désireuses d’acquérir des biens mais qui n'ont pas un apport et/ou une capacité de remboursement conséquents ne pourront donc prétendre à ce prêt charia-compatible, pour l'heure réservé aux catégories CSP+.

Pour ouvrir l'accession à la propriété à un plus grand public et permettre des durées de remboursement plus longues allant jusqu’à 25 ans, le groupe travaille en parallèle sur un produit fondé sur la moucharaka, une copropriété dégressive qui permettra un transfert graduel du bien de la banque vers le client après une période – supérieure à dix ans – définie entre les deux parties. « Mais il reste encore beaucoup de travail avant de pouvoir le commercialiser. Le cadre fiscal reste à clarifier. Mais la mourabaha est une très bonne offre et une alternative concrète sur le marché français », conclut M. Patel. Ce qui est en effet le cas. Le produit saura sans doute séduire la clientèle appartenant aux classes moyennes, voire populaires, mais tout autant exigeante quant au respect des principes de la finance islamique.





Hanan Ben Rhouma


Finance éthique


Inscription à la newsletter



Loading





L'actu vue par Yace